Tourisme - Le ski français remonte la pente

Domaines skiables de France (DSF), organisme qui regroupe près de 250 opérateurs des stations françaises, publie les premiers chiffres sur l'année 2012. Avec 55,3 millions de "journées skieur" vendues (+3% par rapport à 2011), la France reprend la tête du classement mondial, devant les Etats-Unis avec 51 millions de journées skieur (-16%) et l'Autriche (-2%). Selon DSF, ce bon résultat s'explique par une neige abondante, qui a permis une ouverture précoce des stations et attiré les touristes. Au total, 10 millions de touristes se sont rendus dans les stations durant la saison hivernale, dont 7 millions pour pratiquer des sports de glisse.
Les résultats sont toutefois fortement contrastés selon les domaines skiables. La saison 2011-2012 a ainsi été particulièrement bonne dans le Jura (+36% par rapport à la saison précédente et +9% par rapport à la moyenne des quatre saisons précédentes), mais aussi en Isère-Drôme (+12% et 0%), en Haute-Savoie (+6% et +2%), dans le massif des Vosges (+6% et +6%) et en Savoie (+4% et 0%). Elle a été moins bonne en revanche dans les Alpes du Sud (-9% et -7%), dans le Massif Central (-2% et -9%) et dans les Pyrénées (-2% et -9%). En termes de parts de marché, Savoie et Haute-Savoie maintiennent leur domination, avec 61% des journées skieur, en moyenne sur les quatre dernières années.
Les chiffres publiés par Domaines skiables de France confirment également l'impact économique des activités liées à la pratique du ski. Celle-ci représente en effet plus de 120.000 emplois induits (dont 90.000 dans les Alpes du Nord), qui dépendent directement de l'ouverture du domaine skiable : commerces, hébergement, écoles de ski, services en station... S'y ajoutent les 18.000 salariés directs de la filière, permanents ou saisonniers : agents d'exploitation, conducteurs de téléskis et télésièges, conducteurs d'engins de damage... Les données publiées par DSF en profitent au passage pour donner une image des travailleurs saisonniers assez différente des clichés habituels : l'ancienneté moyenne des intéressés est de plus de huit saisons, les deux tiers d'entre eux ont plus de 35 ans et 60% sont propriétaires de leur logement.
Enfin, les stations françaises ont apporté, lors de la saison 2011-2012, deux milliards d'euros aux exportations françaises. Les touristes étrangers représentent en effet 30% de la clientèle (dont 11% de Britanniques, 4% de Belges, 4% d'autres Européens, 3% de Hollandais, 2% d'Allemands et 2% d'Espagnols). Toujours en termes économiques, les stations françaises ont réalisé l'an dernier pour 300 millions d'euros d'investissements.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle