La "Dataviz Territoires d’industrie" pour comprendre et analyser les enjeux industriels

Porté par la Banque des Territoires et coconstruit avec l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et la délégation aux Territoires d’industrie (DTI) de Bercy, un nouvel outil de datavisualition Territoires d’industrie permet de proposer des tableaux de bord cartographiques à des utilisateurs citoyen, expert ou industriel, pour comprendre et analyser les enjeux industriels. Mis en ligne le 15 décembre 2020, l'outil a déjà plus de 20.000 clics à son actif.

Le but est "d'avoir la vision la plus fine possible sur les actions des opérateurs et partenaires sur la partie industrielle" dans le cadre du programme Territoires d’industrie lancé en 2018. En outre, cet outil permet de "comprendre comment la crise a affecté les territoires", décrit Thomas Raulet, chef de projet du service Dataviz, dans un billet publié sur le blog CDC. Autrement dit, "cet outil ambitionne d’être un observatoire en temps réel et ouvert à tous des dynamiques industrielles ; d'analyser leurs potentiels et de développer de nouveaux projets".

Revenant sur ce qu'est le programme Territoires d'industrie, la Banque des Territoires estime que c'est "d’abord une géographie nouvelle" : elle recense 148 territoires d’industrie, "agrégats d’établissement public de coopération intercommunale (EPCI), parfois interdépartementaux ou régionaux et qui concernent plus de 15.000 communes et 30 millions de français". "Il n’existait alors peu ou pas d’indicateurs - exceptés ceux à l’échelle des EPCI - permettant de véritablement poser un diagnostic sur ces territoires industriels", constate l'établissement public pour expliquer la production du nouvel outil.

Par ailleurs, la Banque des Territoires estime qu'"il apparaissait nécessaire de penser le plus en amont possible les projets industriels, parfois lorsqu’ils étaient encore à l’état d’idée, en dotant les utilisateurs d’une palette de mesures qui pouvaient accélérer ou au contraire contraindre le développement des industriels sur les territoires". En effet, différents périmètres et zonages comme les zones Natura 2000 (zones de préservation de la faune et la flore) sur lesquelles le développement d’une usine est complexe ont donc été ajoutées. Ont également été inclus les "espaces disposant de foncier disponible dans lesquels des complémentarités avec d’autres industriels pouvaient se nouer, dans une logique de sobriété foncière".

Aussi, dans le domaine de la formation, "nous nous sommes rapprochés de Pôle emploi qui produit les enquêtes 'Besoins de main-d’oeuvre' (BMO) depuis 2015 et qui permettent d’accéder à des données riches sur les métiers en tension année après année dans tous les bassins d’emplois", ajoute enfin la Banque des Territoires. Ces données, intégrées à la Dataviz Territoires d’industrie, permettent de mieux cibler les besoins de formations dans les métiers industriels. Pôle emploi estime en effet que chaque année, plus de 50.000 offres d’emplois dans l’industrie sont non pourvues, faute de candidats.

La Dataviz Territoires d’industrie entend appuyer la dynamique engagée depuis deux ans, conclut la Banque des Territoires, estimant l'objectif "ambitieux, mais atteignable, à condition d’embarquer tous les acteurs de l’industrie et de proposer une gouvernance des données suffisamment agile".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle