Dix cyclomoteurs pour les demandeurs d'emploi

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Gironde

Solution à la mobilité des publics en difficulté et notamment des demandeurs d'emploi, la communauté de communes de Montesquieu (33) a mis un parc de dix cyclomoteurs en location, pour quinze euros par mois et une durée limitée.

La communauté de communes de Montesquieu (Gironde, 13 communes, 35.000 habitants), située au sud de la communauté urbaine de Bordeaux, est un territoire périurbain attractif. "Dès la création de la communauté, en 2002, les élus ont affirmé qu'ils ne pouvaient pas assumer comme première compétence le développement économique sans soutenir les habitants, notamment les plus défavorisés", explique Martine de Saint Père, chargée de mission. Cette volonté s'est traduite par la création d'un pôle emploi comprenant un service emploi (pour tous les publics), une mission locale et un PLIE (plan local pour l'insertion et l'emploi). Cependant, l'offre de transport sur le territoire n'est pas en adéquation avec les besoins du tissu économique et donc le marché de l'emploi : seules certaines communes sont desservies par des liaisons ferroviaires vers Bordeaux le matin et le soir, et un service d'autocars financé par le conseil général de la Gironde dessert essentiellement les grandes communes. "Cette offre de transport est insuffisante et les quatorze zones d'activités de la communauté ne sont pas ou très peu desservies, souligne Martine de Saint Père. De plus, les demandeurs d'emploi signalaient parfois des difficultés à se maintenir en  poste dès que se pose le problème d'une panne de véhicule. C'est ainsi qu'a été décidée la création d'un parc de cyclomoteurs en location."

 

La location des cyclomoteurs est gérée par un centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

Ce service, mis en place début 2007, s'adresse aux salariés rencontrant des difficultés ponctuelles de transport menaçant leur activité et aux demandeurs d'emploi, pour qu'ils puissent effecteur leurs démarches de recherche ou pour les épauler lors des premiers temps de leur retour à l'emploi. Les cyclomoteurs sont loués quinze euros par mois pour une période maximale de six mois, renouvelable une fois. La communauté a d'abord acquis un parc de cinq cyclomoteurs qui a été doublé au bout de quelques mois. Sur les dix cyclos, deux sont électriques. La gestion du service a été confiée, par convention, au centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) "Le Petit Ermitage", situé sur la commune de Léognan. Celui-ci facture sa prestation à la communauté, en déduisant les recettes de locations qu'il encaisse directement (les recettes représentent globalement la moitié des frais de secrétariat engendrés par la location des cycles). Concernant le budget, l'investissement s'est élevé à 12.500 euros (achat des cyclomoteurs). Les frais de fonctionnement comprennent l'entretien et la réparation des cycles (de 1.500 à 2.000 euros par an) et la rétribution du CHRS (environ 250 euros par trimestre).

 

Les cyclomoteurs sont utilisés en permanence

"Les retours sur ce service sont très positifs, souligne Jean-Paul Sourrouille, vice-président chargé de l'action sociale. Les cyclomoteurs sont loués en permanence. Cependant, et c'est l'une des difficultés, certains bénéficiaires conservent les cyclomoteurs plus longtemps que prévu, alors que cette aide est prévue pour un temps limité. Par ailleurs, les dégradations sont assez nombreuses, et la communauté sera certainement contrainte à augmenter le budget réparation." Pour limiter ce dernier inconvénient, les locataires ont l'obligation de rapporter les cyclomoteurs au moins une fois par mois, au moment du paiement de la location, pour que soit assuré l'entretien courant. Selon Jean-Paul Sourrouille, l'exemplarité du système tient au fait que la communauté a choisi de s'appuyer sur une structure existante, le CHRS, plutôt que de créer une association spécifique, ce qui donne plus de souplesse l'évolution du service. "En outre, cette activité est un plus pour le CHRS : il accueille des personnes en grandes difficultés à qui il peut confier les petits travaux d'entretien des cyclomoteurs."
Dans l'attente d'un bilan détaillé du fonctionnement du service, une augmentation du parc de cyclomoteurs n'est pas envisagée. Et ce d'autant moins que la politique de l'emploi portant ses fruits, le nombre de demandeurs d'emplois diminue de façon significative sur le territoire (moins de 1.000 en 2007 contre 1.500 chômeurs en 2003). En revanche, la communauté entend se pencher sur la question d'une offre de transport collectif pour mailler davantage le territoire.

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes de Montesquieu

Nombre d'habitants :

42490

Nombre de communes :

13

1 Allée Jean-Rostand
33651 Martillac
accueilccm@cc-montesquieu.fr

Martine de Saint Père

Chargée de mission

Jean-Paul Sourrouille

Vice-président de la communauté chargé de l'action sociale
Haut de page