Localtis

Transports - Douze collectivités pilotes pour le déploiement d'infrastructures publiques de recharge de véhicules électriques

Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, et Christian Estrosi, ministre chargé de l'industrie, ont signé ce 13 avril avec douze collectivités territoriales pilotes (1) et les constructeurs Renault et PSA une charte pour le déploiement dès 2010 d'infrastructures publiques de recharge de véhicules électriques. Le plan national de développement de véhicules électriques et hybrides rechargeables présenté le 1er octobre dernier mettait l'accent sur la nécessité de développer ces infrastructures locales pour préparer l'arrivée sur le marché des nouveaux modèles de voitures électriques. La charte signée le 13 avril compte anticiper les dispositions du projet de loi Grenelle 2, examiné à l'Assemblée nationale à partir du 4 mai. L'article 19 bis de ce texte prévoit en effet que les communes ou leurs groupements pourront, "sous réserve d'une offre inexistante, insuffisante ou inadéquate sur leur territoire", créer et entretenir des infrastructures de charge nécessaires à l'usage de véhicules électriques ou hybrides rechargeables.
L'Etat s'engage aujourd'hui à formuler des recommandations opérationnelles pour le déploiement de ces infrastructures de recharge, que le Grenelle 2 prévoit en outre de rendre obligatoires dans les immeubles d'habitation et les bâtiments tertiaires dotés de places de stationnement dont la demande de permis de construire sera déposée après le 1er janvier 2012. Louis Nègre, qui a été rapporteur du volet transports du projet de loi Grenelle 2 au Sénat, a été chargé de rédiger un livre vert regroupant ces propositions. Ce document, qui doit être remis au plus tard en octobre prochain, précisera également les modalités de financement prévues dans le cadre du grand emprunt pour aider les collectivités. "Si cela nécessite des investissements lourds, nous verrons comment co-financer, comme l'Etat le fait pour les projets de transports collectifs en site propre", a commenté Jean-Louis Borloo.

De leur côté, les collectivités "pilotes" s'engagent à mettre en œuvre le déploiement d'infrastructures publiques de recharge dès cette année, "si les conditions techniques et réglementaires suffisantes sont réunies", précise toutefois la charte. Les infrastructures devront avant tout couvrir les recharges normale (3 kW) et semi-rapide (24 kW) et permettre également la recharge rapide de forte puissance, notamment en courant continu (40 à 50 kW) ou par échange de batteries. "Les infrastructures devront atteindre une densité significative dès le second semestre 2011", insiste la charte. Les collectivités s'engagent aussi dans un programme d'achats de véhicules électriques dans le cadre du renouvellement de leur flotte. Elles vont également pouvoir participer via la centrale d'achat publique, l'Ugap, à la procédure d'appel d'offres lancée le 23 avril prochain par un groupement piloté par La Poste et associant une vingtaine d'entreprises privées et publiques pour la commande groupée de 50.000 véhicules électriques. "Les collectivités vont aider à créer une nouvelle filière industrielle qui doit générer 200 millions d'investissements par an", a estimé Christian Estrosi.
Enfin, les constructeurs automobiles signataires de la charte s'engagent pour leur part à commercialiser 60.000 véhicules électriques en France en 2011-2012, en ciblant notamment les agglomérations qui développent un réseau d'infrastructures de recharge suffisant.


Anne Lenormand


(1) Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Pays d'Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, Le Havre, Grand Nancy;
 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page