Localtis
T. Beurey / Projets Publics pour Localtis

Fonction publique - Elections professionnelles : la CGT devance la CFDT et FO

Fonction publique

Avec près de 20% des voix des agents publics, la CGT est arrivée en tête des élections professionnelles qui se sont achevées le 6 décembre dernier dans la fonction publique. D'après des résultats provisoires communiqués par le gouvernement, le syndicat réalise son meilleur score dans le versant territorial (28,8% des voix). 

Le paysage syndical dans la fonction publique territoriale (FPT) est peu modifié à l'issue des élections professionnelles qui se sont tenues du 29 novembre au 6 décembre : chacune des principales organisations retrouve la place qui était la sienne après le précédent scrutin de 2014, selon des résultats encore provisoires communiqués ce mardi par le ministère de l'Action et des Comptes publics.

Avec 28,8% des suffrages exprimés dans la territoriale, la CGT enregistre un recul de 0,7 point par rapport à 2014, mais elle conserve sa place de leader dans les collectivités territoriales. Deuxième syndicat de la fonction publique territoriale, la CFDT obtient 22,5% des voix. Un résultat en légère hausse (+ 0,2 point), qui lui permet de réduire son écart avec la CGT et de distancier un peu plus Force ouvrière. Le troisième syndicat de la FPT recueille 16% des suffrages exprimés (- 1,7 point). Derrière, l'UNSA et la FA-FP totalisent respectivement 8,3% et 7,3% des voix, soit des scores proches de ceux d'il y a quatre ans. Ensuite, Solidaires et la FSU sont au coude à coude, avec 3,8% des voix chacune. Elles devancent la CFTC (3,5%) et la CGC (1,5 %).

Dans la fonction publique de l'Etat, la stabilité prévaut également. Les trois premières places sont occupées respectivement par FO (17,1%), la FSU (16,1%) et l’UNSA (15,9%). Cinquième syndicat à l'Etat, la CGT est en tête dans la fonction publique hospitalière, avec 31,6% des voix. Dans ce versant-là, elle est suivie par FO (24,8%) et la CFDT (24,3%).

La CFDT, premier syndicat français

Pour l'ensemble de la fonction publique, la CGT conserve sa première place. Si elle cède du terrain (- 3,4 points), elle totalise tout de même 19,7% des voix. Ce qui la place près de deux points devant la CFDT (17,8% des suffrages exprimés) et lui confère une avance de plus de trois points sur FO (16,6%). Les quatrième et cinquième places sont occupées respectivement par l'UNSA (12,4%) et la FSU (10,6%).

Avec son résultat, la CFDT est devenue le premier syndicat français, public et privé confondus. Elle avait déjà détrôné la CGT de la première place dans le privé lors de la dernière mesure d'audience en 2017. Mais le syndicat dirigé par Philippe Martinez peut se consoler en conservant la première place dans le secteur public. De son côté, après avoir récemment essuyé des difficultés internes (démission de son secrétaire général), FO a dit "savourer" de garder sa première place dans la fonction publique d'Etat et de ravir la deuxième dans les hôpitaux. Quant à l'UNSA, elle s'est félicitée d'être "la seule organisation syndicale à progresser dans les trois versants" de la fonction publique.

La participation en recul (-3 points) et le contexte social marqué par les manifestations des gilets jaunes ont probablement pesé sur le scrutin.

Haut de page