Haute-Loire

Entre chemins de fer et de terre, un tourisme durable en Haute-Loire

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Associant cinq communautés de communes, une communauté d'agglomération, ainsi qu'une quarantaine de prestataires de services en hébergement (gîtes, hôtels, campings...), les "Chemins de TER'® en Haute-Loire", proposent un moyen original d'associer les services ferroviaires régionaux (le TER) et la randonnée sur les chemins de terre…

L’idée est de proposer un GR de pays pour découvrir le paysage et le patrimoine qui s'étend sur les versants de la Loire via deux tracés balisés, entre Le Puy-en-Velay et Aurec-sur-Loire : l'un sur la rive droite (84 km) et l'autre sur la rive gauche (86 km). Entre ces deux villes, huit gares (séparées de 7 à 18 km de sentiers) peuvent être rejointes à partir des deux tracés, via douze ponts. Cette configuration permet de composer un grand nombre de parcours, de quelques heures à neuf jours, pour ceux qui souhaitent faire la grande boucle de 196 km. C'est le comité départemental de la randonnée pédestre (CDRP) de la Haute-Loire qui a tout d'abord monté et chiffré ce projet, suite à une idée originale de son président, Christian Bertholet, pour ensuite le présenter aux élus des communautés de communes concernées ainsi qu'au conseil général. Le projet les a rapidement séduits. A proximité de grands centres urbains comme Lyon et Saint-Etienne, il propose en effet un "tourisme durable" à partir des potentialités locales : desserte ferroviaire, paysages et patrimoine remarquables. "La vallée de la Loire a toujours eu une vocation touristique, du fait notamment de la proximité de ces deux villes, explique Cécile Gallien, maire de Vorey-sur-Arzon et conseillère communautaire. Nous nous sommes en outre battus pour maintenir les horaires des trains. Il y a donc un vrai enjeu autour de cette voie." Pour faire connaître le GR, un TopoGuide® a été édité à 5.000 exemplaires, et diffusé via la Fédération française de randonnée pédestre.

La participation de tous pour un projet commun

La réalisation du TopoGuide® s’élève 35.289 euros. Elle a été financée à hauteur de 80% par le conseil général (50%), les communautés de communes (25%) et l'établissement public Loire (5%). Les 20% restants ont été pris en charge par le CDRP. La part des regroupements communaux (de 651 à 2.671 euros) a été calculée en utilisant un barème qui tenait compte à la fois de la longueur du tracé qui la traversait et du nombre d'habitants. En contrepartie, ces collectivités ont reçu gratuitement un certain nombre de TopoGuides® dont elles récupèrent les fruits de la vente via leurs offices de tourisme, très actifs pour faire la promotion du sentier. Le CDRP a réalisé les prises de vue, le travail d'entretien, voire de défrichage, puis le balisage des sentiers. Une micro-signalisation (panneaux d'ensemble dans les huit gares, 58 panneaux directionnels dans les points de jonction...) a été réalisée pour un montant de 24.500 euros intégralement pris en charge par le conseil général (50%) et les communautés de communes (50%), chargées également d'installer le matériel. "Entre le CDRP et les collectivités se vit un partenariat permanent", précise la conseillère communautaire. Au fur et à mesure de l'aménagement du tracé, les prestataires hébergeurs ont été contactés par courrier et/ou téléphone et invités à participer aux frais de balisage (peinture) sous la forme d’une adhésion au CDRP. Les deux tracés empruntent uniquement des sentiers du domaine public. Le circuit a été homologué GR de pays et l'appellation "Chemins de TER'®"' a été déposée à l'Inpi par le CDRP. 

Une communication forte pour accompagner le lancement

L'ouverture du sentier et la sortie du TopoGuide®, en juin 2008, ont fait l'objet d'une communication travaillée : opération "d'éductour" où 50 responsables d'associations de randonnées fédérées de la région ont parcouru, durant deux jours, une partie de l'itinéraire, lancement officiel au conseil général en présence d'édiles, grande marche ouverte à tous qui a réuni, avec l'aide d'une des communautés de communes, plus de 400 participants, articles dans la revue de la SNCF, des médias régionaux, des revues nationales, présentation lors d’un séminaire de l’association "Réseau des grands sites de France " sur l’écomobilité, ... et, dans le futur, campagne d'affichage dans les gares et dépliant distribué dans les trains régionaux (pris en charge par TER Auvergne). "Nous ne disposons pas d'outils pour quantifier le nombre de randonneurs sur ce sentier. Par contre, les prestataires de l'hébergement constatent qu’il est très utilisé », explique le président, un constat que confirme la conseillère communautaire qui souhaite que ce tracé, également utilisé en partie par les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle venant de Cluny pour se rendre au Puy-en-Velay, patrimoine mondial de l’Humanité, soit pérennisé. Le TopoGuide® est accompagné d'un guide gratuit des services (hébergements, commerces, services...) remis à jour chaque année.

Lucile Vilboux / Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de Haute-Loire

La Croisée des Chemins -21, rue du Collège
43000 Le Puy-en-Velay
04 71 04 15 95
cdrp43@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 59960
Nombre de communes : 20
Nom de la commune la plus peuplée : Le Puy-en-Velay (19999 hab.)

Christian Bertholet

Président
chrisbertholet@aol.com

Cécile Gallien

maire de Vorey-sur-Arzon, conseillère communautaire
mairie@vorey.fr

Brice Arnaud

Agent de développement en charge du dossier
randohauteloire@wanadoo.fr
Haut de page