Exclusion numérique : des villes, comme Marseille, s'engagent avec Emmaüs Connect (13)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Bouches-du-Rhône

Après s’être développé en région Ile-de-France, Connexions solidaires, programme de lutte contre l’exclusion numérique, a été déployé par Emmaüs Connect dans les villes de Lyon, Grenoble et Marseille. Cette dernière a activement contribué à son implantation qui devrait profiter à 900 bénéficiaires d’ici à fin 2014.

Quand l’adjoint au maire de Marseille en charge du plan "Vivre ensemble", découvre en juin 2013 le programme Connexions solidaires, que lui présente l’association Emmaüs Connect, il est tout de suite convaincu : cette initiative coïncide avec son souci de lier le numérique au social, et avec l’une des 110 actions du plan municipal contre la fracture numérique. "Le programme Connexions solidaires, concret, ciblé, rentre en résonnance avec nos préoccupations parce qu’il donne aux exclus l’accès à ces moyens de relations, explique Daniel Sperling. Pour les plus démunis, le téléphone portable reste souvent le seul lien qui les relie à la société. Pour communiquer, la plupart utilisent des recharges prépayées et consacraient avant la mise en place du programme plus de 15 % de leurs ressources aux télécoms (contre 4 % en moyenne en France). Nous avons un devoir de solidarité dans ce domaine. A Marseille, 3.000 personnes en dessous du seuil de pauvreté (au revenu inférieur à 900 euros), sont concernés par ce dispositif Connexions solidaires."

Trois mois pour lancer le dispositif avec les acteurs sociaux

Conçu par Emmaüs Connect en partenariat avec un opérateur de télécommunications, Connexions solidaires propose des offres d’équipements à tarif réduit (internet, téléphones et ordinateurs), associés à des conseils personnalisés et des ateliers thématiques. Si le premier objectif du dispositif est de réduire le budget télécommunications des bénéficiaires, il facilite également le suivi des intervenants sociaux. C’est pourquoi, il ne peut être mis en œuvre qu’en lien avec des acteurs de l’action sociale. Ce qu’a bien compris l’élu de Marseille. "Dès septembre 2013, nous avons sollicité le CCAS pour mobiliser les principaux acteurs sociaux, identifier les bénéficiaires d’un tel programme et repérer un lieu accessible, en cœur de ville pour accueillir une antenne du dispositif de Connexions solidaires, explique l’adjoint au maire. Le plus difficile a été de trouver un point d’accueil dans un environnement où les bénéficiaires ne se sentent pas stigmatisés." Après avoir sollicité plusieurs structures, un accord a finalement été conclu avec l’association l’Ifac, acteur majeur de l’action sociale à Marseille, qui s’engage à ouvrir son centre social aux personnes bénéficiaires du dispositif. A la fin de l’année 2103, le programme peut être lancé auprès de 77 personnes.

Suivi par un comité de pilotage des partenaires

La ville a pris en charge financièrement la promotion et la communication du programme pour un coût de 5.000 euros). Un comité de pilotage réunit régulièrement les partenaires (ville, CCAS, Ifac, Emmaüs Connect et l’opérateur) pour suivre l’action qui pourrait concerner 900 personnes d’ici à fin 2014. "Le sujet est nouveau, les enjeux compliqués parce que les populations concernées sont difficiles à appréhender. Il réclame donc de travailler avec plusieurs partenaires et de motiver les agents municipaux concernés."

Michel Léon / Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

 

Emmaüs Connect et son programme Connexions solidaires
Connexions solidaires, programme d’Emmaüs Connect du groupe Emmaüs, s’est d’abord développé uniquement en région parisienne (de 2010 à 2012), pour y atteindre les 3.000 bénéficiaires. A partir de 2013, suite à son impact largement positif et à la montée en puissance des enjeux d’inclusion numérique des plus démunis, le déploiement a été étendu. Fin 2013, 3.800 personnes en bénéficiaient sur sept points d’accueil : Paris 19e, Paris 14e, Antony, Saint-Denis, Marseille, Grenoble, Lyon. L’objectif est d’atteindre 100.000 bénéficiaires d’ici à 2015. Le programme Connexions Solidaires est à l’origine de la création de 10 emplois solidaires entre 2010 et fin 2013.

Commune de Marseille

Nombre d'habitants :

860000

Hôtel de Ville, Place Villeneuve Bargemon ¿
13002 Marseille

Daniel Sperling

Adjoint chargé du plan "Mieux vivre ensemble" - Civisme - Accès à Internet pour tous, Bureaux Municipaux de Proximité - Etat Civil -Allô Mairie

Sophie Delile

Emmaüs-Connect
Haut de page