Fonds national de prévention : un appel à projets pour prendre soin des auxiliaires de puériculture

Dans le cadre de son programme d’actions 2018-2022, le Fonds national de prévention (FNP) de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) lance un nouvel appel à projets sur la prévention des risques professionnels et l’amélioration des conditions de travail des auxiliaires de puériculture. L'initiative s'adresse à tout employeur territorial ou hospitalier souhaitant développer des actions de prévention des risques professionnels au bénéfice de ces professionnels et des agents du secteur de la petite enfance exerçant à leur côté. Elle vise à inciter les employeurs territoriaux et hospitaliers à réaliser une analyse approfondie des situations de travail à l’aide d’observations de terrain et d’entretiens avec les professionnels concernés. Cette méthode doit permettre d’identifier les risques professionnels (troubles musculosquelettiques, risques psychosociaux ou sanitaires…), auxquels les auxiliaires de puériculture sont exposés. Un prestataire mis à disposition par le FNP accompagnera les collectivités et les établissements publics dont la candidature sera retenue. Ce travail débouchera sur l'élaboration et la mise en œuvre d'un "plan d’actions d’amélioration des conditions de travail des auxiliaires de puériculture". Les projets auront une durée de deux ans au total. Le FNP favorisera la diffusion des bonnes pratiques qui seront identifiées à partir des retours d'expérience.
Les employeurs intéressés trouveront plus de renseignements sur le site de la CNRACL. Leurs candidatures devront parvenir au plus tard le 16 avril prochain.

  • Les collectivités dans la tourmente de la crise : le FNP prolonge son soutien

Par ailleurs, le FNP de la CNRACL fait savoir que l'action de soutien spécifique lié à la crise sanitaire est prolongée. Lancée en juillet dernier (voir notre article du 8 juillet 2020), elle devait s'achever le 31 mars prochain. Mais face à la persistance de l'épidémie de Covid-19, le conseil d'administration de la CNRACL a décidé de la proroger jusqu’à la fin de l'année. Le dispositif comprend deux volets. Un premier volet vise à financer des actions de "soutien psychologique" initiées dans des structures de moins de 500 affiliés. Un second volet, destiné à tous les employeurs affiliés à la CNRACL, permet de soutenir l'"accompagnement aux démarches de prévention relatives à des thématiques spécifiquement mises en lumière ou revisitées durant la crise". Les détails et les modalités de candidature figurent sur le site de la CNRACL.

 

Pour aller plus loin

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle