Grand Cahors : quand le CIAS croise son analyse avec celle du service en charge des quartiers prioritaires (46)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Lot

La communauté d'agglomération et le CIAS du Grand Cahors ont reconfiguré l'offre des centres de loisirs, en partenariat avec le service Politique de la ville. L’occasion de mettre en pratique la nécessaire approche transversale de l’action sociale.

Les compétences transférées au CIAS du Grand Cahors par les communes au titre de l'intérêt communautaire portent sur la tranche d'âge des 0 à 13 ans : autrement dit, de l’accueil chez l’assistante maternelle avec la gestion des RAM, jusqu'au début de l'adolescence. Par ailleurs, ce CIAS a la spécificité de ne pas gérer de structure de type maison de retraite.
"Le CIAS de l’agglomération (Lot, 43.435 habitants, 39 communes) est plutôt tourné vers une mission sociale éducative. Ce qui nous conduit à travailler en transversalité, car sur ces champs éducatifs et sociaux, la notion de coordination est très importante, souligne la chef de service, Stéphanie Jacquez. Nous y parvenons de mieux en mieux. Le croisement de diagnostics créé des synergies entre nos services et une meilleure cohérence des propositions que nous faisons aux élus."

Le diagnostic social croisé avec celui du service politique de la ville

C’est ainsi que le CIAS est intervenu sur le volet cohésion sociale du nouveau contrat de ville signé en 2015, et qui redéfinit le périmètre des quartiers prioritaires. "Cette même année, le CIAS avait décidé de mener une évaluation complète des besoins de garde extra-scolaire des familles, dans la perspective de faire évoluer l'offre des centres de loisirs sans hébergement (CLSH). Le diagnostic révèle que la fréquentation des deux centres de loisirs de centre-ville avait baissé. Plusieurs explications à cela : la réforme des rythmes scolaires, mais également une offre qui n’était plus suffisamment adaptée aux besoins des familles comme l'a révélé le diagnostic. La faible fréquentation du mercredi risquait d'avoir d'autres répercussions, car, un enfant qui ne fréquente plus le CLSH le mercredi, souvent, n'y viendra pas non plus pendant les vacances.
"Cette analyse a été croisée avec celle du service Politique de la ville qui mettait en lumière des besoins en terme d’accueil pour les enfants", précise la chef de service. Ce travail a débouché sur la décision de fermer l’un des deux centres de loisirs de centre-ville sur la commune de Cahors pour en ouvrir un nouveau dans un quartier prioritaire. Avec en parallèle une évolution de l’offre.

Un des CLSH de centre-ville élargit l’accueil à davantage de classes d’âge

Le CLSH de centre-ville, géré en partenariat avec la MJC, a été maintenu et a reconfiguré son offre. L’une des demandes des familles était de supprimer le seuil de la tranche d’âge qui créait une coupure pour les plus grands les obligeant à trouver ailleurs une autre solution d’accueil. Dans cet esprit, il accueille désormais, les mercredis et pendant les vacances scolaires, tous les enfants (et pas uniquement les grands comme avant), et propose un repas le mercredi midi. Outre l’avantage en termes de gestion, l'offre a gagné en cohérence éducative, pour les élèves des écoles primaires qui s’y sentent bien, quel que soit leur âge.

Un nouvel ALSH créé au cœur d’un quartier prioritaire

La création de ce nouvel accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) permet d’équilibrer l’offre de loisirs sur le territoire avec une meilleure répartition géographique. Il correspond aux besoins de garde des familles habitant les communes voisines. Mais il répond également aux enjeux identifiés dans le cadre de la politique de la ville pour les enfants habitant le quartier, défini comme prioritaire dans le nouveau contrat de ville. En cela, l’implantation d’une nouvelle structure au cœur même de ce quartier, en synergie avec l’école et le centre social correspond à un choix politique des élus.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

CIAS Grand Cahors

Nombre d'habitants :

43435

Nombre de communes :

39

72 rue Wilson
46000 Cahors

Martine Loock

Vice présidente

Stéphanie Jacquez

Chef de service Action sociale
Haut de page