Une réalisation Banque des Territoires

IFTO ft - L’école de production de Cholet

L’école de production de Cholet, orientée vers la formation aux métiers de la chaudronnerie, poursuit trois objectifs majeurs que nous vous décrivons juste en dessous.    

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

  • Donner la possibilité à des jeunes (de 15 à 18 ans) en difficulté avec le système scolaire classique, notamment les décrocheurs, de révéler leurs capacités et d’accéder aux opportunités dans les métiers de l’industrie sur le territoire. L’école accueillera 3 promotions de 10 élèves environ par niveau. 
  • Créer le lien avec le monde de l’entreprise et recruter différemment grâce à l’ancrage des jeunes dans la réalité du monde professionnel, qui implique un haut niveau d’exigence et de responsabilisation.
  • L’école de Production proposera des formations diplômantes gratuites, reconnues par l’éducation Nationale, CAP et BAC Pro TCI (technicien en chaudronnerie industrielle).
  • Dans le cadre du partenariat de la Caisse des Dépôts avec la Fédération nationale des écoles de production, la Banque des territoires s’est engagée à accompagner la création ou le développement de 10 écoles sur 5 ans pour soutenir l’objectif de 100 écoles dans le territoire en 2028.
  • Dans le droit fil de ce partenariat national, la DR Banque des Territoires des Pays de la Loire souhaite soutenir la création de l’école de production de Cholet. Ce projet s’inscrit dans la stratégie territoriale et croisement avec la stratégie du portefeuille de la DR. Le soutien à l’école de production s’inscrit dans la stratégie territoriale de la DR et ce, notamment par le fait que la ville de Cholet compte parmi les 222 villes bénéficiaires du programme Action Cœur de ville, l’école de production constitue donc un outil au service de la redynamisation du territoire.

 

Montant demandé : 101 354 € de prêt subordonné.

Le montant prêté à l’IFTO lui permettra d’acquérir les machines et le matériel adapté. Afin de limiter le poids des investissements, l’école a fait le choix de machines de seconde main remises aux normes.