Orne

Impliquer conseillers municipaux et habitants de la commune dans l'accueil des étrangers

Organisation territoriale, élus et institutions

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Le maire d'un petit village de l'Orne organise le lien social sur le territoire de sa commune avec la participation active des habitants. De l'installation à l'intégration, un accompagnement personnalisé est mis en place pour accueillir les nouveaux résidents étrangers.

A Taillebois (170 habitants) dans l'Orne, 10% des maisons ont été acquises par des Britanniques. Nombre d'entre eux, après avoir passé régulièrement leurs vacances dans la commune, s'y sont installés définitivement au moment de la retraite. Ne parlant pas ou mal le français, ils s'intègrent difficilement. Ils ne sont pas toujours bien accueillis par les gens du village, surtout en cas de problèmes de voisinage. "J'ai pris conscience de cette situation au fur et à mesure de son évolution", explique le maire Yannick Soubien. "Notre chantier d'assainissement, du fait de procédures de subventions plutôt complexes, a été l'occasion d'amener les membres du conseil municipal à prendre la mesure des difficultés de communication avec la population étrangère. Nous avons réfléchi à la manière de mieux accueillir ces nouveaux habitants."

Un parrainage des nouveaux résidents par les habitants

Une occasion s'est présentée : le village n'avait plus de commerce et un couple de résidents anglais avait l'intention d'ouvrir un pub dans un ancien café. Le conseil municipal a souhaité les accompagner dans leur démarche. Les candidats ont présenté leur projet au conseil de développement du Pays bocage. "J'ai demandé à une personne habitant le pays et parlant anglais de faire la traduction pour les aider à monter un dossier de soutien [pour le Fonds d'intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce, Fisac] au dernier commerce." Afin de résoudre les difficultés apparues au cours de l'avancement du projet, le maire a dû suivre de près le montage du dossier. "Le village a pris conscience de l'intérêt de savoir accueillir les nouveaux habitants, étrangers ou non ", observe Yannick Soubien. Avec le centre communal d'action sociale (CCAS), un parrainage des nouveaux résidents a été mis en place. Après les avoir accueillis, le maire leur propose d'être accompagnés dans leur installation par un habitant du village, désireux de jouer ce rôle. Pour une famille de langue anglaise, le parrain sera un Britannique qui les aidera dans leurs démarches auprès de la sécurité sociale, des établissements scolaires, des artisans restaurateurs ou même des vendeurs de fuel. Par ailleurs, une vingtaine de nouveaux résidents ont organisé des cours de français, deux heures de cours par semaine dans le pub, avec l'aide d'une jeune enseignante de la région.

S'appuyer sur les personnes ressources du territoire

Pour tenter de dépasser ces obstacles d'intégration et de langue, Yannick Soubien compte sur des personnes ressources susceptibles d'établir un lien entre les habitants. Il est plus intéressant de compter sur des réponses locales que sur des réponses institutionnelles, trop longues à mettre en place : "Les secrétaires de mairie devraient savoir créer des réseaux de personnes ressources et jouer un rôle d'animateur local", observe Yannick Soubien ajoutant : "En tant que maire, je m'appuie d'abord sur la légitimité de mon mandat local et ne souhaite pas devenir un élu "hors-sol" malgré mes responsabilités au niveau régional. [Il est vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, chargé de la formation en direction des demandeurs d'emploi]. Mais pour une bonne gestion de notre communauté, j'ai besoin de m'appuyer sur le secrétaire de mairie, les élus municipaux et des habitants sensibilisés et mobilisés."

Articuler les actions communales à l'échelle intercommunale

Cependant pour le maire, les actions entreprises à l'échelle communale ne peuvent être réalisées qu'en articulation avec l'intercommunalité : "A chaque réunion de commission ou du conseil municipal, nous commençons par évoquer la vie intercommunale." Le maire et son premier adjoint, avec les autres élus de la communauté de communes, ont lancé plusieurs initiatives à l'échelle intercommunale. "Aujourd'hui la communauté intègre cette dimension favorable à l'accueil de nouveaux habitants", déclare Yannick Soubien.

Contact(s)

Mairie de Taillebois

Le Bourg
61100 Taillebois
02 33 64 48 56
Nombre d'habitants : 170

Yannick Soubien

Maire
ysoubien@club-internet.fr

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page