M.T. / Localtis

Installation de la mission sur "l'agenda rural"

Cohésion des territoires

La ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault a procédé, vendredi 29 mars, à l’installation de la mission chargée d’élaborer "l’agenda rural". Cet agenda, qui constituera la feuille de route du gouvernement pour la ruralité d’ici la fin du quinquennat, répond à une demande formulée par le président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), Vanik Berberian, auprès d'Emmanuel Macron, en janvier. Plus précisément, l’agenda rural "s’inscrit dans le prolongement d’une résolution votée par le Parlement européen le 3 octobre dernier en faveur de l’adoption d’une politique spécifique à destination des territoires ruraux de l’Union, l’agenda rural européen", indique le ministère dans un communiqué du 1er avril.

Composée de cinq personnalités, la mission formulera des propositions au gouvernement "d’ici le mois de juin", "pour soutenir les territoires ruraux dont le rôle est essentiel pour le développement harmonieux et équilibré de tous les territoires et de leurs habitants". Aux côtés de Vanik Berberian figurent Daniel Labaronne, député d’Indre-et-Loire, Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour (Cantal), Cécile Gallien, maire de Vorey (Haute-Loire), Patrice Joly, président de l’association Nouvelles Ruralités qui, depuis quelques années, milite pour une autre approche de la ruralité.

Haut de page