Finances / Développement des territoires - Investissement local : la Caisse des Dépôts multiplie les outils pour être "aux côtés" des collectivités

La Caisse des Dépôts va redoubler d'efforts pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs projets d'investissement, à un moment où ceux-ci sont menacés par les économies de l'Etat sur les dotations. Son directeur général était invité à s'en faire l'écho devant les maires réunis en congrès.

"Quelles que soient les difficultés – qui sont réelles – il faut y aller !" a lancé Pierre-René Lemas, le directeur général de la Caisse des Dépôts, aux maires réunis pour leur congrès annuel, s'exprimant le jeudi 27 novembre dans le cadre d'une table-ronde consacrée à la baisse des dotations (sur les échanges de cette table-ronde, voir article ci-contre).
Comme il l'avait fait au congrès de l'Assemblée des départements de France (voir l'encadré à notre article du le 7 novembre), Pierre-René Lemas a mis l'accent sur l'existence, pour la période 2013-2017, d'une enveloppe sur fonds d'épargne de 20 milliards d'euros destinée à financer sur le long terme tous types d'investissements locaux. Les taux très compétitifs de ces prêts ont d'ailleurs déjà séduit de nombreuses collectivités. Résultat : 7 des 20 milliards d'euros ont déjà été utilisés. Ce succès fait d'ailleurs dire à l'ancien secrétaire général de l'Elysée qu'"il faudra dépasser les 20 milliards d'euros" et "prêter de manière pérenne".
Tout en mobilisant l'épargne des Français en faveur du financement des projets des collectivités, la Caisse des Dépôts va renforcer son offre de services en matière d'"ingénierie juridique, financière et technique". L'objectif sera en particulier d'accompagner les petites communes et communautés, qui, plus que toutes les autres collectivités, manquent d'experts pour la définition et la mise en œuvre de leurs projets. "C'est un point majeur", selon Pierre-René Lemas. En effet, de nouvelles méthodes, telles que le financement de projets de même nature portés par plusieurs collectivités, offrent de réelles opportunités. "Des départements l'ont déjà fait pour la rénovation de leurs collèges. C'est aussi possible pour de petites communes", a insisté le directeur général de la Caisse des Dépôts.
Enfin, l'établissement va renforcer sa présence dans le capital social des entreprises publiques locales. A compter du mois de janvier, il va "regrouper l'ensemble de ses capacités de financement en fonds propres". Le groupe va ainsi pouvoir réunir "une enveloppe de 300 millions d'euros", voire "un peu plus". "Avec une SEM [société d'économie mixte] qui fonctionne mieux, on peut, par boule de neige, aider au financement d'un certain nombre d'investissements au niveau local", a souligné Pierre-René Lemas.
En parallèle de ces mesures, la Caisse des Dépôts va, entre janvier et mars prochains, accroître le rôle des délégations régionales dans l'instruction des dossiers. Il s'agira de faire en sorte que les décisions soient "prises au plus près du terrain", plutôt qu'à Paris.
La Caisse des Dépôts a pour ambition d'être "de manière pérenne", "aux côtés" et "au service" des collectivités locales, a résumé son directeur général.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle