Jeunes précaires : Emmanuel Macron annonce de nouvelles aides pour début 2021

Une nouvelle aide exceptionnelle pour les jeunes précaires devrait être débloquée au premier trimestre 2021, selon le chef de l'État qui répondait le 4 décembre aux questions du média en ligne Brut. L'occasion pour Emmanuel Macron de s'exprimer plus largement sur sa vision de la lutte contre la pauvreté et de confirmer son opposition à l'ouverture du RSA aux moins de 25 ans.  

Emmanuel Macron s’est adressé aux jeunes, le 4 décembre 2020, à l’occasion d’une interview sur le média en ligne Brut. Il y a notamment annoncé qu’il y aurait "sans doute encore une aide exceptionnelle face à la précarité des jeunes" au premier trimestre 2021. Cette aide exceptionnelle de 150 euros avait été versée fin novembre aux moins de 25 ans, après une première aide de 200 euros attribuée en juin (voir notre article) Ces aides ont été jusque-là perçues par les étudiants boursiers et par des jeunes non-étudiants touchant les allocations logement. "Mais peut-être qu’on a un truc plus intelligent à faire. (…) Il y a des trous dans notre dispositif et donc c’est plutôt ça qu’il faut améliorer", a estimé le chef de l’État. Ce dernier a dit souhaiter également "une amélioration du système de bourse" pour début 2021, alors que des étudiants se retrouvent contraints dans le contexte actuel de demander l’aide alimentaire.

Le président de la République a par ailleurs rappelé les trois piliers du plan "1 jeune 1 solution" (voir notre article) : la réforme de l’apprentissage et les aides aux employeurs d’apprentis, le service civique avec l’ouverture de 100.000 nouvelles missions, le renforcement des dispositifs d’insertion tels que la Garantie jeunes et le parcours emploi compétences. Interrogé sur la possibilité d’ouvrir le revenu de solidarité active (RSA) aux moins de 25 ans, Emmanuel Macron a confirmé qu’il n’était pas "un grand fan de cette option", disant sa préférence pour tous les dispositifs intégrant "dès le début un contrat de responsabilité".  "Je préfère qu’on fasse de la lutte contre la pauvreté par l’insertion par l’activité économique, par le travail avec les associations de terrain, par de l’accompagnement (…), par des initiatives comme territoires zéro chômeur auxquelles je crois à fond et qu’on est en train de généraliser", a-t-il ajouté.

Sur la réouverture des universités initialement annoncée pour février, "on va tout faire pour pouvoir commencer plus tôt, en janvier, pour rouvrir TD et demi-amphis", a assuré le président de la République. L’interview, qui a duré plus de deux heures, a par ailleurs longuement porté sur les récentes violences de policiers, la loi "sécurité globale", la laïcité, l’écologie et les suites de la Convention citoyenne pour le climat ou encore les violences faites aux femmes. Selon le média Brut, la séquence au format inédit aurait été visionnée par sept millions de jeunes sur les réseaux sociaux et six millions d’autres personnes via la retransmission sur des chaînes d’information continue.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle