"Koloc' à projets solidaires" pour logements étudiants

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Haute-Garonne

Loger des étudiants en colocation en contrepartie d’action en faveur du "vivre ensemble", telle est l'ambition du dispositif Kaps (Koloc' à projets solidaires) à Toulouse. Cette expérimentation, plus qualitative que quantitative, concerne pour l'instant quatre logements. Lancée en 2011, elle pourrait enclencher une dynamique.

La ville de Toulouse, 450.000 habitants, a décidé d'utiliser des appartements de fonction anciennement occupés par des instituteurs, pour mener une expérimentation originale. Le projet lui a été soumis par l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) : il consiste à offrir la possibilité de partager un appartement à des étudiants prêts à prendre part à des actions de solidarité dans les quartiers où ils logent. Romain Cujives, conseiller municipal chargé de la vie étudiante, décrit le dispositif : "L'idée de l'Afev nous a séduit, mais il fallait un troisième partenaire susceptible de gérer les appartements au mieux des intérêts des étudiants. Nous nous sommes naturellement tournés vers le Crous." Le dispositif repose sur une convention passée entre ces trois partenaires.

Une convention tripartite

Voté le 25 juin 2010 par le conseil municipal de Toulouse, le dispositif Kaps prévoit que le Crous assure la gestion et l'entretien des appartements ainsi que l'équipement en mobilier. L'Afev, pour sa part, impulse ou accompagne des projets solidaires, et choisit les étudiants bénéficiaires parmi ceux qui s’y sont engagés. Pour la rentrée universitaire 2010, la ville a fourni quatre appartements de 100 m2, le Crous les a équipés et l'Afev a proposé onze colocataires en fonction de leurs projets et de leurs motivations. Les loyers mensuels, payés au Crous, s'élèvent à 272,42 euros par étudiant. Ce montant comprend les charges d'entretien et de gestion, l'équipement et l'eau. Les locataires doivent souscrire un abonnement pour le gaz et l'électricité. Compte tenu des aides au logement versées par la Caf, la partie du loyer restant à la charge de l'étudiant est comprise entre 141 et 182 euros par mois. Le Crous prélève sur le loyer une somme de 37,68 euros par résident et reverse le reste à la ville de Toulouse, propriétaire des appartements.

Les projets solidaires

Les quatre appartements dont la ville est propriétaire sont situés dans deux quartiers périphériques connaissant des difficultés sociales. Dans le quartier Bagatelle, l'Afev a impulsé deux projets : l'un, avec la MJC, qui consiste à promouvoir la littérature jeunesse à travers des rencontres avec des auteurs, des ateliers théâtre ou illustration ; l'autre vise à développer des liens entres les personnes qui fréquentent les jardins familiaux du quartier, en organisant des activités. Dans le quartier de Bonnefoy, les projets concernent l'organisation d'un festival avec une association de quartier et différentes initiatives autour de deux foyers de jeunes travailleurs. Vincent, Stéphanie, Martin... Onze étudiants inaugurent le dispositif, ils seront bientôt rejoints par d'autres. "Nous envisageons d'ajouter entre trois cinq appartements par an, précise le conseiller municipal, et nous espérons bien que notre dispositif fera boule de neige."

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Mairie de Toulouse

Place du Capitole
31000 Toulouse
05 61 22 20 30
Nombre d'habitants : 390301

Romain Cujives

conseiller municipal chargé de la vie étudiante
romain.cujives@mairie-toulouse.fr
Haut de page