Loire

La communauté de communes du Pilat rhodanien impulse et gère une maison des services (42)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Organisation territoriale, élus et institutions

Située à mi-chemin entre Lyon et Saint-Etienne, la communauté de communes du Pilat rhodanien a vu sa population progresser ces dernières années, suscitant de nouveaux besoins en termes de services. C’est pour y répondre qu’a été ouverte une maison des services au mois de juin 2014.

Faciliter les démarches administratives des habitants, coordonner les services de garde d’enfants, accompagner les personnes vulnérables, coordonner les acteurs des services présents sur le territoire, promouvoir les TIC et développer l’activité économique : tels sont les objectifs de la maison intercommunale de services créée par la communauté de communes du Pilat rhodanien qui compte 14 communes, et 16.108 habitants.
Dès le départ, les communes puis les 23 partenaires qui s’y sont installés ont été impliqués.

2009 : à l’origine une concertation sur les services à la personne

Réfléchissant à la création de nouveaux services, la commission Services à la personne de la communauté de communes avait demandé, en 2009, à chaque commune de se positionner sur trois projets différents : CIAS, portage de repas ou guichet d’accueil polyvalent (maison des services publics). Et cela en fonction de plusieurs critères, notamment l’intérêt communautaire.
L’idée d’une maison des services publics ayant été retenue, la commission a ensuite poursuivi la réflexion en repérant les partenaires à impliquer, autour de quatre secteurs : emploi et formation, social et santé, petite enfance, services pour les porteurs d’activités économiques.

Au total 23 organismes intégrés qui animent la maison des services

La commission s’est attelée à la recherche de locaux adaptés. Lors d’une réunion, elle a présenté une première proposition de surfaces aux partenaires concernés, en leur demandant de compléter une fiche de renseignements pour déterminer leurs besoins en salles, services et équipements. Les partenaires ont en outre été invités à manifester leur intérêt pour le projet par la signature d’une lettre d’engagement. Une vingtaine d’organismes et services ont répondu.
Dans le même temps, la communauté de communes a pris la compétence "maison des services" et créé un comité de pilotage, composé des techniciens et des élus de la communauté de communes ainsi que d’un architecte. Les partenaires ont été associés à la définition architecturale du site via des réunions de restitution et de concertation régulières. Les travaux d’aménagement ont débuté en juillet 2013 sur la commune de Pélussin, dans les anciens locaux d’une entreprise d’une surface de 600 mètres carrés.
Au total 23 organismes ont intégré la maison des services et sont signataires d’une convention cadre en vue de l’obtention du label Relais services publics délivrés par la préfecture. Chaque organisme a également signé une convention particulière avec la communauté de communes, précisant les modalités d’occupation et leurs obligations.

Petite enfance, social, économie et aide à l’emploi

La maison des services est composée de plusieurs pôles accessibles par des entrées indépendantes, mais organisés autour d’un accueil commun.
Un pôle "petite enfance" comprend le nouveau relais d’assistantes maternelles et une coordination pour l’ensemble des crèches du territoire.
Un pôle "social / santé" regroupe les services et permanences de nombreux partenaires locaux. Il accueille les bureaux fixes des agents du pôle vie sociale, RSA et PMI du conseil général. Il héberge les permanences de la CPAM, de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa), la Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), l’Udaf, de médecin de la mutuelle sociale agricole. Il loue également un local à un cabinet d’infirmières libérales…. ;
Un autre pôle abrite le service emploi et économie de la communauté de communes, ainsi que les permanences des structures suivantes : Pôle emploi, la maison de l’information sur la formation et l’emploi (Mife), deux chambres consulaires, la mission locale, SOS Petits Boulots, Cap Emploi, une coopérative d’activités, le CIDFF...

Services destinés aux porteurs d’activités et télétravailleurs

Au sein de la maison, les chefs d’entreprises, télétravailleurs et porteurs de projets peuvent trouver un ensemble de services pour créer ou reprendre une activité (accueil, information, permanences, informations collectives.. ), recruter (journée des métiers...), se former (ateliers numériques par exemple), travailler (bureaux pour les télétravailleurs) et se réunir (salles multimédias et bureaux équipés en visioconférence et pour l’organisation de conférences, ateliers et formations). Ils disposent également d’un espace de travail mutualisé de coworking, avec deux bureaux individuels, un open-space.
Les salles multimédias et équipées de visioconférence sont des équipements partagés à la disposition de l’ensemble des partenaires.

Liens renforcés entre tous les occupants

Entre juin et fin août 2014, les agents de l’accueil ont reçu 574 personnes et renseigné 570 appels téléphoniques. A ces chiffres, s’ajoutent les fréquentations de chaque organisme présent. La sécurité sociale reçoit, par exemple, entre 60 et 80 personnes chaque journée de permanence.
Tous les partenaires se réunissent une à deux fois par an pour faire le point sur cette fréquentation et le fonctionnement de la maison. Des comités thématiques - santé, emploi... - commencent à se créer pour mener des projets communs. "Les locaux sont fonctionnels et les liens entre nous se sont renforcés. Le spacieux coin cuisine est aussi un espace privilégié d’échanges informels Les partenaires sont déjà tous très satisfaits", précise la responsable de la maison.

Vers le label Relais services publics

Selon la vice-présidente de la communauté de communes, Béatrice Richard, la réussite de projet réside dans la forte implication de la commission des services et du personnel intercommunal ainsi que dans la concertation menée très tôt auprès des élus et des partenaires. Leur objectif est maintenant d’obtenir le label de Relais services publics. A suivre.


Budget d’investissement et mise à disposition de personnels intercommunaux
L’ensemble du projet d’aménagement s’est élevé à 1.463.853 euros (HT), financé à hauteur de 38 % par la DETR, la CAF, la région et le fonds européen Leader.
Sur les cinq agents employés par la communauté de communes au sein de la maison de services, trois étaient déjà en poste au sein de la collectivité : la responsable de la maison des services et du développement économique, la responsable du relais d’assistantes maternelles, ainsi que l’un des deux agents assurant l’accueil. Le second agent d’accueil, spécialisé dans l’animation numérique et une coordonnatrice petite enfance jeunesse ont été recrutés à l’occasion de l’ouverture de la maison. Les deux agents d’accueil ont été formés par chacun des 23 services et organismes présents dans la maison.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes du Pilat rhodanien

9 rue des Prairies
42410 Pélussin
04 74 87 30 13
04 74 87 30 14
ccpr@pilatrhodanien.fr
Nombre d'habitants : 16108
Nombre de communes : 14
Nom de la commune la plus peuplée : Pélussin (3500 hab.)

Béatrice Richard

Vice-présidente en charge des services à la personne

Maison des services

7 rue des Prairies
42410 Pélussin
04 74 56 75 60
mds@pilatrhodanien.fr

Nelly Bernard

Responsable de la maison des services et du développement économique
Haut de page