Téléphonie mobile - La liste des centre-bourgs situés zone blanche encore étoffée

A la suite de nouvelles campagnes de mesures, un arrêté paru au Journal officiel du 11 mai élargit de nouveau le périmètre des communes dont les centre-bourgs bénéficient d'une couverture mobile trop médiocre. Les communes officiellement en zone blanche s'élèvent donc désormais à 4.083. Entre 2016 et 2017, 273 zones blanches ont été nouvellement identifiées.

Le ministère de l'Economie et des Finances, tout juste avant la démission du gouvernement, a pu faire paraître au Journal officiel du 11 mai une nouvelle mouture de la liste des communes comportant un centre-bourg en zone blanche, modifiant ainsi un arrêté du 5 novembre 2015.
Cet arrêté du 5 mai 2017, "fixant la liste complémentaire des centres-bourgs de communes bénéficiant de l'extension du programme de couverture du territoire en services mobiles", identifie 273 nouvelles communes. La version de 2015 n'en comptait que 171, puis une première révision en 2016 avait adjoint 97 nouvelles zones blanches à la liste initiale. La version de 2017, quant à elle, tient compte tout à la fois des fusions de communes, et des nouvelles campagnes de mesure qui ont révélé des manques de couverture jusque-là non confirmés.
Cet étoffement de la liste officielle des zones blanches va dans le sens des retours des élus locaux, qui constatent que cette classification ne recoupe que très partiellement l'ensemble des territoires dont la couverture mobile laisse à désirer. Récemment, on a vu un regain d'intérêt pour la résorption des anomalies de couverture mobile, avec le portail de signalement France Mobile tenu par l'Etat à disposition des collectivités, et piloté par l'Agence du numérique.
De son côté, la Fédération française des télécommunications tient désormais des statistiques précises et bimestrielles des zones blanches résorbées ; fin avril, elle annonçait qu'au 31 mars, 2.932 communes du programmes "zones blanches - centre bourgs" avaient été pourvues d'une meilleure couverture mobile. Les opérateurs avaient jusqu'au 30 juin 2017 pour finaliser la résorption des zones blanches déjà identifiées ; voilà que leurs objectifs devront être revus à la hausse. Contactée par Localtis, la FFT accueille positivement les compléments entérinés sur la liste de communes concernées par le programme "zones blanches - centre-bourg". Les opérateurs s'engagent à "couvrir en internet mobile de manière mutualisée, sous les six mois à compter de la mise à disposition du pylône par la collectivité", les territoires nouvellement recensés.

Références. Arrêté du 5 mai 2017 modifiant l'arrêté du 5 novembre 2015 fixant la liste complémentaire des centres-bourgs de communes bénéficiant de l'extension du programme de couverture du territoire en services mobiles.

 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle