Localtis

En bref - La loi Blanquer pour une école de la confiance entre en commission

Publié le
par
Valérie Liquet pour Localtis
dans

Jeunesse, éducation et formation

La commission des affaires culturelles et de l'éducation a entamé mardi 29 janvier l'examen des amendements du projet de loi Blanquer "pour une école de la confiance" déposée le 5 décembre 2018 (voir notre article Projet de loi "pour une école de la confiance" : toutes les mesures qui touchent les collectivités du 6 décembre 2018). Neuf séances d'examen sont programmées. Le texte entrera en séance publique le 11 février, pour en ressortir le 15.
Ce 29 janvier, un amendement à l'article 2 sur l'obligation d'instruction à partir de 3 ans a été adopté visant à préciser que cette obligation devait concerner les enfants "de tous les sexes, français et étrangers". Il était défendu par la députée PS George Pau-Langevin, ancienne ministre déléguée à la réussite éducative du gouvernement Ayrault. "Nous constatons encore des collectivités pour lesquelles l'accès à l'école des enfants de nationalité étrangère ne semble pas aller de soi", a-t-elle fait valoir.
D'autres amendements, notamment visant à rendre obligatoire le port de l'uniforme ou le chant de La Marseillaise, pour abaisser l'obligation d'instruction à 2 ans ou celle de la première visite médicale, ont été rejetés.

Haut de page