Valérie Liquet pour Localtis

En bref - La loi Blanquer pour une école de la confiance entre en commission

Jeunesse, éducation et formation

La commission des affaires culturelles et de l'éducation a entamé mardi 29 janvier l'examen des amendements du projet de loi Blanquer "pour une école de la confiance" déposée le 5 décembre 2018 (voir notre article Projet de loi "pour une école de la confiance" : toutes les mesures qui touchent les collectivités du 6 décembre 2018). Neuf séances d'examen sont programmées. Le texte entrera en séance publique le 11 février, pour en ressortir le 15.
Ce 29 janvier, un amendement à l'article 2 sur l'obligation d'instruction à partir de 3 ans a été adopté visant à préciser que cette obligation devait concerner les enfants "de tous les sexes, français et étrangers". Il était défendu par la députée PS George Pau-Langevin, ancienne ministre déléguée à la réussite éducative du gouvernement Ayrault. "Nous constatons encore des collectivités pour lesquelles l'accès à l'école des enfants de nationalité étrangère ne semble pas aller de soi", a-t-elle fait valoir.
D'autres amendements, notamment visant à rendre obligatoire le port de l'uniforme ou le chant de La Marseillaise, pour abaisser l'obligation d'instruction à 2 ans ou celle de la première visite médicale, ont été rejetés.

Haut de page