La Mairie de Paris débloque 100 millions d’euros par an pour son budget participatif

Publié le
par
Démocratie Ouverte
dans

Dialogue citoyen

Smart city

Ile-de-France

Depuis 2014, les Parisiens ont la possibilité d’imaginer et de voter des projets avec la mise en place d’un budget participatif et de contribuer concrètement à la fabrique de la ville. L’année 2019 a permis à plus de 200 000 participants de prendre part au vote, numérique et physique, soit 10% de plus que l’année dernière.

En 2014, Anne Hidalgo, Maire de Paris, défendait le budget participatif pour qu’il contribue à répondre « au discrédit du politique en permettant aux citoyens de se réapproprier les questions de la cité ». Si des instances de participation citoyenne étaient déjà présentes (conseils de quartier, conseils citoyens, etc.), l’équipe municipale constatait que la participation des Parisiens ne dépassait pas ces cercles traditionnels. La Maire et son adjointe, Pauline Véron, ont alors souhaité que les habitants les plus éloignés se sentent eux aussi impliqués et concernés et qu’ils puissent facilement participer. Si au début le dispositif fut créé à l’échelle de « Tout Paris », il se décline désormais dans chaque arrondissement et a évolué vers de nouvelles modalités, que ce soit la mise en place d’un budget réservé de 30M€ aux quartiers populaires ou d’un budget de 10M€ dédié aux écoliers et collégiens. Progressivement, le développement de la participation et de l’engagement citoyen est devenu un enjeu majeur de la démocratie, de résilience et de cohésion sociale et du « vivre-ensemble ».

Une démarche alliant rencontres physiques et plateforme en ligne

            Ce dispositif permet la réalisation de projets directement imaginés et votés par les Parisiens, dans les domaines de leur choix et relevant des compétences municipales. Tout au long de la démarche annuelle, la collectivité développe des outils consultatifs (reportages vidéo et écrits, balades urbaines, réunions publiques) et appui à l’émergence des projets (guide méthodologique, site internet, communauté d’ambassadeurs sur les réseaux sociaux, ateliers participatifs). Dès janvier, les Parisiens déposent leurs propositions sur une plateforme en ligne et plus de 150 réunions publiques et ateliers d’émergence de projets sont organisées dans toute la ville. En mars, un travail de regroupement des propositions (par lieux ou thèmes similaires) est réalisé par la collectivité et constitue l’originalité de la démarche. En effet, un engagement collectif est possible et des ateliers de co-construction permettent de réunir et d’associer les habitants entre eux pour fusionner leurs projets s’ils le souhaitent. Après étude de la recevabilité et faisabilité des propositions, les projets sont mis au vote en septembre et tous les parisiens (sans considération d’âge, de nationalité et ou de situation juridique) peuvent y participer. Les porteurs de projets peuvent faire campagne grâce à un kit de communication mis à disposition par la collectivité (affiches, réunions publiques, rencontres avec les habitants dans les espaces publics, etc.) et accéder à des sessions de formations. Plus de 200 points de votes sont disposés dans toute la ville et le vote en ligne est possible sur une plateforme dédiée.

Une mobilisation importante et croissante des citoyens

Invités à se prononcer sur l’affectation de 5% du budget d’investissement de la ville, le budget participatif représente 100 millions d’euros par an. Sur 2019, 231 822 votants au total ont pris part au budget participatif, soit 10% de plus que l’année précédente. Un record national, avec 2084 projets déposés, 196 projets lauréats dont 67 projets labélisés « quartiers populaires ». Par la mise en œuvre de gros projets et de budgets importants, que ce soit pour l’environnement, le social ou la mobilité, les directions ont ouvert le droit des citoyens à intervenir dans l’espace public et au sein des équipements de la Ville. On retiendra notamment le projet pour soutenir l’ambition zéro déchets et agir pour la propreté, voté par plus de 43 202 personnes pour un montant de 1.1 million d’euros. Si le succès de la démarche participative réside dans l’articulation du physique et du numérique, la rencontre réelle reste le premier levier d’une participation citoyenne effective. Le dispositif est devenu, en quelques années, une véritable offre de service public, intégrée et interagissant avec l’ensemble des projets pilotés par la collectivité, contribuant, par les enseignements qu’il permet de tirer, à la modernisation de l’administration.

Kits d'hygiène pour les sans-abris : un exemple de projet retenu

L'essentiel

Frise chronologique

Chiffres clés

Budget
100 M€/an

Equipe projet
6 ETP

Satisfactions et difficultés

Ouverts à tous les Parisiens sans exception

Un dispositif devenu une véritable offre de service public

Une implication citoyenne limitée dans la mise en œuvre des projets votés

Des projets lauréats transversaux nécessitant des coopérations entre directions

Résultats en 2019

Ensemble BPs : 231 822 votants au total pour le budget participatif (+ 10% en 2019)

BP Territoriaux : 143 489 Parisiens en 2019 (+12%) ; BP Ecoles/collèges : 85 774 élèves (+ 8 %). 91% des écoles et 96% des collèges parisiens ont participé ; BP Bailleurs sociaux : 2 559 Parisiens. 5 359 logements concernés dans 29 résidences

Sur 2084 projets déposés, 1091 Projets recevables (qui correspondent à une dépense d’investissement, relevant de l’intérêt et général et des compétences de la Ville et n’induisant pas de dépenses de fonctionnement trop importantes)

125 ateliers de co-construction pour fusionner des projets convergents (en termes de localisation ou de thématiques)

430 projets mis au vote, regroupant 781 des projets déposés en 2019, soit 4 projets déposés sur 10

196 projets lauréats, dont 67 projets labellisés « quartiers populaires »

87,3 M€ d’investissement, dont 37,5 M€ dédiés aux quartiers populaires

Le dispositif est devenu une véritable offre de service public, intégrée et interagissant avec l’ensemble des projets pilotés par la collectivité, contribuant, par les enseignements qu’il permet de tirer, à la modernisation de l’administration

Le succès de ces démarches réside dans l’articulation du physique et du numérique. À chaque étape, nous proposons à la fois des outils numériques (dépôt de projet, co-construction ou vote en ligne) et des outils physiques : réunions publiques, ateliers de co-construction, accompagnement associatif (via un appel à projet), points de vote physique. La rencontre réelle reste le premier levier d’une participation citoyenne effective.

Ari Brodach, Responsable de la mission budget participatif, Service de la participation citoyenne

Contacts

Mairie de Paris

Nombre d'habitants :

2190327
Place de l’Hôtel de Ville
75000 Paris

Pauline Véron

Adjointe à la Maire de Paris, chargée de toutes les questions relatives à la démocratie locale, la participation citoyenne, la vie associative et la jeunesse

Stéphane Moch

Directeur Participation Citoyenne

Partenaire de la Banque des Territoires

Démocratie Ouverte

4, rue de la Vacquerie
75011 Paris
Haut de page