La maison d’accueil de mères isolées de L’Hospitalet-près-l’Andorre tient ses promesses

Ouverte en janvier 2020 dans un village ariégeois de 95 habitants, La Maison des Cimes accueille des mères isolées et leurs enfants. Des liens étroits se sont déjà noués entre les résidentes et l’équipe de la maison, les élus et les habitants. Y compris durant le confinement.

« Nous accueillons actuellement quatre résidentes et huit enfants. Deux autres mamans y ont aussi passé un séjour de quelques semaines avant de retrouver une autre solution de logement », explique le maire de L’Hospitalet-près-l’Andorre, Arnaud Diaz. Quelques mois seulement après l’ouverture de la Maison des Cimes, une résidence sociale d’accueil de mères isolées, et malgré les deux mois de confinement qui ont rapidement suivis, le village a chaleureusement accueilli et accompagné ces nouveaux habitants.

Un accueil volontaire et réfléchi

La maison, qui compte deux T2 et quatre T3 ainsi que des espaces communs (cuisine, pièce de vie, buanderie, bureaux…), appartient à la commune. Sa gestion, le recrutement du personnel et l’accompagnement des résidentes sont assurés par l’association nationale France Horizon. C’est par son intermédiaire que cet hébergement est proposé à des mamans en transition personnelle et familiale. « Nous n’avons pas vocation à faire de l’accueil d’urgence. Les mamans font un choix réfléchi avant de venir ici », poursuit l’édile. Leurs dossiers sont étudiés et attribués par une commission départementale composée des travailleurs sociaux et des directeurs des structures d’accueil social de l’Ariège. « Quand elles le peuvent, les candidates visitent les locaux avant, mais il arrive que cela se déroule à distance en visioconférence. »

Un accueil chaleureux et individualisé

À leur arrivée, les mamans et leurs enfants sont accueillis par la coordinatrice et l’éducatrice de la Maison des Cimes, par les professeurs de l’école du village – qui sont aussi à l’origine du projet de la maison – ainsi que par des élus municipaux, tous très présents durant les 12 à 24 mois de ces séjours. Dans ce village de montagne, cet accueil dissipe généralement très vite l’isolement géographique que peuvent craindre ces mères, déjà éprouvées par des difficultés personnelles. Elles bénéficient ensuite, avec l’intervention des partenaires et des services adéquats (Pôle emploi, professeurs de l’école à l’origine du projet de la maison, professionnels médicosociaux...), d’un projet personnalisé construit avec l’éducatrice et adapté à leur situation : retour à l’emploi, gestion du budget familial, aide à la parentalité, soutien de l’enfant, estime de soi… Les enfants se rendent à l’école et peuvent bénéficier de l’aide aux devoirs.

Les ateliers sont ouverts aux habitants

Dès le départ de la réflexion - qui a duré cinq années - autour du projet de la Maison des Cimes, il a été convenu qu’elle devait aussi maintenir et renforcer le lien social sur la commune. Des ateliers, ouverts aux habitants et animés par des bénévoles, s’y sont donc tenus dès son ouverture : sophrologie, pâtisserie, fête pour les adolescents, séance de cinéma, randonnées, parties de pêche, construction d’un poulailler partagé et, au printemps, aménagement d’un jardin commun. « Les mamans résidentes ont, grâce à cela, créé des liens d’amitié avec des habitantes. Elles s’entraident, font du covoiturage par exemple pour faire des courses à Foix, situé à 45 minutes », se félicite le maire. « De même, la population se préoccupe de ce qui se passe dans la maison. Le dialogue informel entre tout le monde est permanent et constructif. »

Un accompagnement élargi à la vallée

L’équipe municipale souhaite, dans les mois à venir, faire bénéficier de l’accompagnement mis en place dans la Maison des Cimes tous ceux qui en auraient besoin sur le village, et même dans la vallée : emploi, mobilité, démarches… « Nous pouvons par exemple faciliter le lien entre des entreprises locales et des personnes en insertion et en recherche d’emploi à travers des stages ou des séjours de découverte des métiers » précise le maire.

Une solidarité renforcée pendant le confinement

Quelques semaines après leur arrivée, les mamans accueillies subissaient elles aussi le confinement lié à la crise sanitaire de la Covid-19. Mais loin d’être isolées durant cette période, elles ont bénéficié, comme les habitants, d’actions de solidarité mises en place par l’équipe de la Maison des Cimes et les élus, comme un service de courses regroupées.

Commune de L’Hospitalet-près-l’Andorre

Nombre d'habitants :

95
Place Soulé,
09390 L’Hospitalet-Près-l’Andorre
contact@mairie-hospitalet.fr

Arnaud Diaz

Maire