Loire-Atlantique

Emmanuelle Stroesser

La Maison de services au public de Riaillé renforce son réseau baby-sitting

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Les cinq communes du Sivom du secteur de Riaillé ont mis en place un réseau de baby-sitting, géré par la MSAP. La confiance des parents repose pour une bonne part sur l’exigence de formation proposée à la trentaine de baby-sitters enregistrés sur le réseau.

Dans ce canton rural plutôt enclavé et confronté à une hausse démographique, le Sivom de Riaillé, qui réunit cinq communes de 1.000 à 2.300 habitants assez proches les unes des autres, se consacre depuis sa création à la gestion de services de proximité.
La Maison des services au public (MSAP), labellisée depuis 2007 Relais de services au public fait partie du Sivom du secteur de Riaillé. Fortement engagée dans le lancement d’initiatives en direction de l'enfance et la jeunesse, la MSAP - Sivom de Riaillé est un relais d'information sur les différentes thématiques en lien avec la famille et est labellisée Point Info Famille. Elle a naturellement porté la création d'un réseau de baby-sitting, opérationnel depuis 2008.

Mettre en contact parents et baby-sitter

L'agent d'accueil de la MSAP centralise deux fichiers : celui des parents demandeurs et celui des baby-sitters qui proposent leurs services. Dans chacun des fichiers, parents et baby-sitters ont répondu à un certain nombre de questions afin de préciser d’un côté les souhaits, de l’autre le profil et l’expérience.
" Nous mettons en relations les parents et les baby-sitters les plus proche géographiquement et répondant le mieux aux critères parentaux", explique l’agent d'accueil de la MSAP, Alexandra Papin. Une fois qu’elle a vérifié la disponibilité de la baby-sitter, l’agent transmet les coordonnées aux deux parties pour qu’ils se mettent directement en relation.
Les tarifs sont fixés entre les deux parties sur la base des recommandations inclues dans la charte du réseau (selon tarif horaire sur le Smic)

Formation "maison" pour les baby-sitters

L'accès au service est gratuit. En revanche, les baby-sitters et parents inscrits sur le réseau ont tous signé une charte sur leurs devoirs et obligations respectifs. Cette charte rappelle notamment que la baby-sitter doit avoir contracté une assurance responsabilité civile. Les baby-sitters, dont l'âge varie entre 15 et 20 ans, doivent également suivre une formation "faite maison" d’une demi-journée, qui passe en revue les gestes et les notions clés.
Les baby-sitters qui ont suivi cette formation, assurée par la coordinatrice du service enfance jeunesse du Sivom et la responsable du relais assistantes maternelles, sont classées prioritaires par rapport à celles qui ne l'ont pas encore suivi.

En 2017, formation renforcée

Le réseau répond à de nombreuse demandes de garde pour des fêtes familiales ou mariages organisés dans une propriété louée sur la commune, ce qui nécessite des recommandations et une formation plus poussée pour les baby-sitters. "C’est pourquoi nous avons décidé de compléter la demi-journée par une formation plus poussée à partir de 2017", explique la vice-présidente en charge de la MSAP, Marie-Thérèse Lhériau.
Il est prévu de s'appuyer sur les Ceméa - mouvement national d'éducation qui forme déjà les jeunes au Bafa - et la Croix blanche pour une initiation aux gestes de premier secours. Le comité syndical du Sivom a prévu 1.000 euros par formation à son budget 2017 et deux sessions par an. A partir de 2017, seules les baby-sitters ayant suivi cette formation seront mises en relation avec les parents.

Les permanences décentralisées du Sivom renforcent l’information

En 2016, le réseau a assuré une quinzaine de mise en relation entre des parents et une baby-sitter. Beaucoup pour des événements ponctuels, comme un mariage. Pour les gardes de soirée ou week-end, il semble que les parents, une fois qu'un contact s'est bien passé avec un baby-sitter, n'aient plus besoin de passer par le réseau. Celui-ci devrait encore s'étoffer et bénéficier de la mise en place de permanences hebdomadaires du Sivom dans les quatre communes hors Riaillé. "Cela va nous faire connaitre davantage auprès des habitants" précise l’élue.

Contact(s)

MSAP "Relais Services Publics" SIVOM du secteur de Riaillé

182, rue du Cèdre
44440 Riaillé
02 40 97 35 23
Nombre d'habitants : 8910
Nombre de communes : 5
Nom de la commune la plus peuplée : Joué-sur-Erdre (2362 hab.)

Marie-Thérèse Lhériau

Vice-présidente déléguée à la MSAP
lheriau@wanadoo.fr

Alexandra Papin

Agent d'accueil
accueil@maison-services-riaille.com
Haut de page