La police municipale de Paris va pouvoir entrer en service

Après la publication d'une série de décrets cet été et la formation des agents actuels intégrés dans les trois corps nouvellement constitués, la police municipale parisienne va entrer en service ce mois-ci. Quelque 3.400 agents sont attendus dans les rues de la capitale, sur un objectif de 5.000 agents à la fin du mandat.

Actée par le Conseil de Paris au mois de juin, la police municipale parisienne (PMP) prévue à l’article 6 de la loi Sécurité globale du 25 mai 2021 va entrer en service à partir du mois de septembre. Six décrets parus au Journal officiel le 14 août apportent les précisions nécessaires au fonctionnement des trois corps nouvellement constitués : celui de directeur de la police municipale de Paris (classé dans la catégorie A), celui de chef de service de la police municipale de Paris (classé en catégorie B) et celui des agents de la police municipale de Paris (catégorie C). Les décrets précisent les différents grades de chaque corps, les fonctions qui leurs sont rattachées, les modalités de recrutement, les règles relatives à l'avancement, au détachement et à la formation des personnels, ainsi que les échelonnements indiciaires.

Initialement, les trois corps vont être constitués par l’intégration de corps préexistants, moyennant une formation complémentaire, l’agrément et l’assermentation nécessaires. Le corps de direction est ainsi constitué par l’intégration du corps des chefs de tranquillité et de sécurité publiques de la Ville de Paris, après une formation complémentaire de 32 jours.
Les techniciens de tranquillité publique et de surveillance de la ville de Paris (spécialité sécurité et protection) et les contrôleurs de la ville de Paris sont pour leur part intégrés et reclassés dans le corps de chef de service de police municipale de Paris, après une formation respective de 46,5 jours et de 48,5 jours.

Les agents de surveillance de Paris (ASP) et les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris (ISVP) sont pour leur part intégrés dans le corps des agents de police municipale de Paris afin de constituer un corps unique avec des compétences fusionnées. Ils doivent au préalable avoir suivi une formation de 56 jours pour les ISVP et de 38,5 jours pour les ASP.

A noter que le processus d’intégration des agents actuels a démarré au mois d’avril pour qu’ils soient opérationnels dès la rentrée. Quelque 3.400 agents sont attendus dans les rues de la capitale.
 

5.000 agents à la fin du mandat

A l’avenir, les agents, chefs de service et directeurs feront l‘objet de concours internes et externes. Ils suivront la même formation que les autres policiers municipaux, avec des modules spécifiques que la municipalité à souhaiter ajouter : formation aux gestes qui sauvent, harcèlement de rue, violences faites aux femmes, LGBTphobies.

Cette police municipale correspond à une promesse de campagne d’Anne Hidalgo. Pour 2021, son budget s'élève à 181 millions d'euros. "La police municipale parisienne est une police de proximité au plus près et à l’écoute des Parisiennes et Parisiens par la création de 17 divisions territoriales (1 par arrondissement), la définition locale des missions et des secteurs d’intervention prioritaires, sous l’égide des maires d’arrondissement dans le cadre du 'big bang de la proximité', et des modalités d’action sur le terrain renouvelées", avait déclaré Anne Hidalgo, lors du conseil de juin, précisant qu'un comité d'éthique et un observatoire de la tranquillité seraient créés. La loi Sécurité globale a également prévu la création d'un "Conseil parisien de sécurité" réunissant les maires de chaque arrondissement autour du préfet de police.

Les agents seront non armés. L’effectif total de cette police sera de 5.000 agents à la fin du mandat, en 2026. Elle viendra décharger la police nationale qui a fort à faire avec les trafics de stupéfiants. Cette police municipale sera également appréciée pour renforcer la sécurisation des JO de 2024. 

Références : décret n° 2021-1077 du 12 août 2021 portant statut particulier du corps de directeur de police municipale de Paris ; décret n° 2021-1078 du 12 août 2021 portant statut particulier du corps de chef de service de police municipale de Paris ; décret n° 2021-1079 du 12 août 2021 portant statut particulier du corps des agents de police municipale de Paris ; décret n° 2021-1080 du 12 août 2021 portant échelonnement indiciaire applicable au corps de directeur de police municipale de Paris ; décret n° 2021-1081 du 12 août 2021 portant échelonnement indiciaire applicable au corps de chef de service de police municipale de Paris ; décret n° 2021-1082 du 12 août 2021 portant échelonnement indiciaire applicable au corps des agents de police municipale de Paris.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle