Transports - La région Hauts-de-France va reprendre la gestion de deux lignes Intercités

Le mouvement de transfert de lignes de trains Intercités aux régions se poursuit : après la Normandie, le Grand Est, en lien avec la Bourgogne-Franche-Comté et le Stif (Ile-de-France), et la Nouvelle-Aquitaine, la région Hauts-de-France va à son tour se voir confier par l'Etat la gestion de deux lignes de ces trains dits d'"équilibre du territoire" (TET). "La région Hauts-de-France deviendra autorité organisatrice des lignes Paris-Amiens-Boulogne et Paris-Saint-Quentin-Maubeuge/Cambrai à compter du 1er janvier 2019, offrant ainsi un nouvel avenir à ces deux lignes ferroviaires si importantes pour la région et ses habitants", ont indiqué le secrétariat d'Etat aux Transports et la région dans un communiqué de presse diffusé mercredi 7 décembre. L'Etat s'engage à financer le renouvellement complet du matériel roulant avec l'achat de "10 rames Alstom Coradia Liner neuves pour un montant d'environ 150 millions d'euros", et "l'acquisition d'autres matériels roulants à hauteur de 250 millions d'euros". Il versera également "une contribution de fonctionnement à la région à hauteur de 15 millions d'euros par an".
L'Etat a entamé en juillet une concertation avec les régions sur le transfert de certaines lignes TET, ou Intercités, c'est-à-dire les grandes lignes hors TGV.
"Le remplacement intégral des trains vieillissant sur ces deux lignes et leur remplacement par des trains neufs est conforme à nos engagements électoraux, a déclaré Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France. La région, par cet accord avec l'Etat et par son engagement financier, montre, après le succès du bouclage financier du Canal Seine Nord, combien l'aménagement du territoire et les transports sont ses priorités pour un meilleur développement économique." De son côté, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a salué ce quatrième accord, "qui va donner à la région Hauts-de-France un rôle déterminant pour organiser et améliorer l'ensemble des services ferroviaires desservant son territoire. Les discussions se poursuivent avec d'autres régions pour parvenir à des accords de ce type dans les prochains jours".
L'accord sera examiné les 13 et 14 décembre en séance plénière de la région Hauts-de-France.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle