Localtis

Environnement - La Semaine du développement durable mise sur la mobilisation citoyenne

Du 30 mai au 5 juin se tient la Semaine européenne du développement durable. Le ministère de l'Ecologie, qui porte l'événement au niveau national, y voit toujours "un puissant vecteur de mobilisation". Cette 14e édition met l'accent sur l'implication citoyenne et la lutte contre le réchauffement climatique.

La Semaine européenne du développement durable a débuté le 30 mai. La typologie comme le contenu des actions prévues sont extrêmement divers. C'est que l'appel à candidatures s'ouvre non seulement aux champs traditionnels du développement durable - emplois verts, formation, biodiversité, climat, déchets ou eau – mais aussi à des enjeux émergents ou plus ciblés comme le biomimétisme ou le gaspillage alimentaire.
En Bourgogne, où une cinquantaine d'événements sont enregistrés, la nouveauté tient aussi dans la forme : pour ne citer qu'un événement, à Dijon  un serious game va traiter du biomimétisme, défini comme "l'art de s'inspirer de la nature pour bâtir des projets d'économie circulaire". Dans le choix des événements transparaît aussi un peu du contexte territorial et de sa géographie : dans la commune de Givonne, proche du massif ardennais, l'accent est mis sur la préservation de la forêt et dans celle de Cassis (Bouches-du-Rhône), place au nettoyage des calanques.
La communauté d'agglomération de Clermont-Ferrand met pour sa part en avant la centaine de familles qui, pour la deuxième année consécutive, s'impliquent dans le défi Familles à énergie positive. Elle dévoilera le 1er juin le podium des équipes les plus économes en énergie. L'événement sera aussi l'occasion d'attirer de nouvelles recrues, invitées à s'inscrire pour la troisième édition de l'hiver prochain. Autres manifestations originales : des "apéros scientifiques" permettant aux habitants de rencontrer un chercheur du CNRS, un "troc de plantes" entre particuliers à la Réunion, un "rallye jardinier" en territoire plus rural à Gauriac, en Gironde... Des actions pédagogiques sont aussi prévues sur les plantes dépolluantes (à Cayenne), sur le vélo (à Paris) ou sur le thème de l'éconavigation à Belle-Ile-en-Mer (voir notre article dans l'édition du 11 mai 2016). Enfin, les démonstrations et visites de chantiers sont légion : ramassage de déchets avec un cheval sur l'île de Ré, découverte d'un chantier de remise en état d'un cours d'eau dans une petite commune du Cher...

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page