La souveraineté alimentaire, thème de la 16e Semaine pour les alternatives aux pesticides 

Coordonnée par l'association Générations futures, la 16e Semaine pour les alternatives aux pesticides se tient du 20 au 30 mars avec pour thème cette année la souveraineté alimentaire. Générations futures a en outre produit récemment une carte des achats de pesticides par département et par catégorie de produits en France.

Avec la crise sanitaire, la problématique de la souveraineté alimentaire est revenue au premier plan. Coordonnée par l'association Générations futures avec 45 partenaires – parmi lesquels l'Agence régionale de la biodiversité d'Ile-de-France et l'Office français de la biodiversité - la 16e Semaine pour les alternatives aux pesticides qui se tient du 20 au 30 mars partout en France a donc choisi d'en faire son thème de réflexion cette année en alertant sur la nécessité de "relocaliser" notre alimentation et nos productions agricoles, et sur les conséquences sanitaires et environnementales des pesticides. Pendant dix jours, plusieurs centaines d'évènements en ligne et sur le terrain - conférences, ciné-débats, portes ouvertes, balades, ateliers de jardinage ou de cuisine, démonstrations, spectacles, marchés… - sont organisés par une grande diversité d'acteurs (associations, collectivités territoriales, entreprises, syndicats, écoles, associations étudiantes) avec comme objectif de promouvoir les alternatives aux pesticides de synthèse. 

Carte des achats de pesticides et "Glyph'Awards" aux plus gros consommateurs de glyphosate

Générations futures a en outre présenté  ce 11 mars une carte des achats de pesticides par département et par catégorie de produits, décernant en outre des "Glyph'Awards", pour les plus gros consommateurs de glyphosate, l'herbicide controversé le plus utilisé au monde. La Gironde, la Marne et le Loiret sont ainsi les départements qui utilisent le plus de pesticides en France, et la Charente-Maritime se situe en tête pour le glyphosate en particulier, selon un classement établi sur la base des achats "globaux" de produits phytosanitaires en 2019. 
Départements éminemment viti-vinicoles, la Gironde et la Marne sont les premiers départements "acheteurs" de pesticides toutes catégories, en tonnage, avec respectivement 3.037 et 2.809 tonnes, selon le classement. Et en premier lieu le soufre total, qui entre dans le processus de vinification (antibactérien, antiseptique), et est un pesticide naturel autorisé. Au niveau national, ce soufre (11.604 tonnes) était en 2019 le pesticide le plus acheté, devant le glyphosate (5.934 tonnes) et l'herbicide prosulfocarbe (3.915 tonnes).
La Charente-Maritime se voit pour sa part attribuer un "Glyph'Award" d'or, pour ses achats de glyphosate - 241 tonnes -, suivie de la Gironde - 185 tonnes - et de la Marne - 184 tonnes. En soulignant les départements "accros à ce pesticide", Générations futures dit vouloir "encourager les agriculteurs de ces départements à ne plus jamais recevoir cette distinction ou supprimer leur utilisation de glyphosate".
L'association prend soin de préciser une "limite" à son dossier:  il se veut "une présentation globale des quantités de pesticides achetées en France", et donc ne fait "aucune distinction entre les diverses toxicités" (CMR [cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction], perturbateurs endocriniens ou pesticides à faible risque). De "nouvelles cartes en fonction des profils toxicologiques des substances" sont en prévision, précise-t-elle.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle