Environnement - L'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse propose 50% d'aides aux communes passant au zéro pesticide avant 2020

Sans attendre la nouvelle loi du 6 février 2014, qui interdit l'usage des pesticides par les collectivités à partir de 2020, quelque 450 communes du bassin versant de la Méditerranée, parmi lesquelles Lyon, Grenoble, Dijon, Besançon, Bourg-en-Bresse ou Narbonne, sont déjà passées au zéro pesticide. Pour encourager d'autres communes à aller plus vite que la loi en passant au zéro pesticide avant 2020, l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse propose une aide à 50% afin qu'elles puissent faire leurs plans de désherbage, former leurs agents, investir dans des matériels de désherbage mécanique ou thermique, et communiquer. L'agence de l'eau espère ainsi obtenir des progrès importants pour la qualité des eaux. "40% des quantités d'herbicides appliquées en ville sur des surfaces imperméables sensibles au ruissellement se retrouvent directement dans les cours d'eau ou sont lessivés vers les nappes d'eau souterraines", rappelle l'agence qui insiste aussi sur le risque important qui pèse sur la santé des agents applicateurs. Les collectivités ont d'autant plus intérêt à s'engager qu'elles seront aussi les premières bénéficiaires d'un usage réduit des pesticides, poursuit l'agence. "Leurs captages d'eau potable sont contaminés aux pesticides pour 182 d'entre eux et il coûte 2,5 fois plus cher de traiter une eau polluée que mettre en place des mesures de prévention des pollutions", souligne-t-elle.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle