L'AMF globalement satisfaite des annonces sur la rentrée des classes

Delphine Labails, coprésidente de la commission de l'éducation de l'AMF, s'est dite satisfaite par les principales annonces du gouvernement sur la rentrée de ce lundi 26 avril. La question de l'accès aux vaccins de tous les personnels demeure une pierre d'achoppement.

"Nous avons été entendus, nous entrons dans une nouvelle étape de concertation." Au lendemain des annonces gouvernementales portant sur le retour des enfants à l'école après les vacances de printemps (lire notre article du 22 avril), Delphine Labails, maire de Périgueux et coprésidente de la commission de l'éducation de l'Association des maires de France (AMF), ne cachait pas sa satisfaction.
Lors d'une conférence de presse en ligne tenue vendredi 23 avril, l'élue a d'abord salué la stabilisation du protocole sanitaire dans les écoles. "C'est une bonne nouvelle pour les élus et les équipes des collectivités territoriales, cela évite toute précipitation", a-t-elle commenté. Trois jours plus tôt, l'AMF estimait qu'"il ne serait pas acceptable que ces conditions [sanitaire] leur soient de nouveau annoncées seulement vendredi [23 avril], leur laissant seulement le weekend pour organiser la rentrée scolaire, comme cela a été le cas à de trop nombreuses reprises".

Vaccination sans condition d'âge

L'augmentation annoncée du nombre de tests salivaires dans les écoles figure parmi les autres motifs de satisfaction pour la représentante de l'AMF. Portés de moins de 300.000 par semaine avant les vacances à 400.000 puis 600.000 à terme, ces tests salivaires, a précisé Delphine Labails, ont emporté l'adhésion des familles et l'on devrait s'acheminer vers un taux de mise en œuvre de près de 100%, contre 75% avant les congés.
Concernant les autotests pris en charge par l'Éducation nationale et proposés aux personnels, ils ne devraient concerner, côté collectivités, que les seuls Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles). L'AMF demande que tous les personnels évoluant dans les écoles puissent en bénéficier, de façon à ne pas rompre "la chaîne de sécurité sanitaire", selon Delphine Labails.
Autre élément de prévention qui ne donne pas satisfaction aux élus locaux : la vaccination. Elle est actuellement réservée aux personnels de plus de 55 ans en contact avec les enfants, et le gouvernement a annoncé que seuls ceux de plus de 50 ans seraient prochainement inclus parmi les cibles prioritaires. Or, pour l'AMF, de nombreux intervenants, notamment dans les activités périscolaires, sont des jeunes et des étudiants. Elle demande donc une vaccination sans condition d'âge.

Rupture d'égalité

Delphine Labails a également réagi à la position de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, qui, la veille, avait recommandé aux collectivités territoriales de recourir aux capteurs de CO2 et aux purificateurs d'air ans les salles de classe. Après un échange le matin même avec le directeur de cabinet du ministre, la maire de Périgueux a assuré qu'il ne s'agissait en aucun cas d'une obligation et qu'à ce stade, la ventilation mécanique restait une solution "valide" sur les plans sanitaire et réglementaire. Sur le fond, Delphine Labails a estimé que, tant en termes de coûts que d'approvisionnement, le recours à ce type de matériel risquait de créer des inégalités entre petites et grandes collectivités.
Ce même souci d'égalité a conduit l'élue à afficher sa circonspection face aux propositions de Jean-Michel Blanquer visant à favoriser la prise des repas des enfants à domicile. Selon elle, le repas chaud et équilibré que leur offre la cantine scolaire reste indispensable pour de nombreux écoliers.
Les choses étant désormais calées pour la rentrée du 26 avril, Delphine Labails a dit "espérer qu'il s'agissait du dernier rendez-vous sur ce thème jusqu'à la fin de l'année scolaire".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle