Habitat - L'Anah a contribué à l'amélioration de 160.000 logements en 2009

L'Agence nationale de l'habitat (Anah) a mis en ligne ses chiffres clés pour 2009. Ils montrent que les aides de l'agence ont bénéficié l'an dernier à 160.000 logements : 111.250 logements aidés dans un cadre individuel et 58.400 ayant bénéficié des aides accordées à 680 syndicats de copropriétés en difficulté. Depuis 2009, il est possible de cumuler une aide individuelle et une aide au syndicat. Ce nouveau dispositif aurait concerné environ 10.000 logements. Ces différentes aides représentent un total de 619,1 millions d'euros. Ce chiffre correspond à l'addition des crédits courants de l'Anah et du fonds exceptionnel mis en place dans le cadre du plan de relance (soit 200 millions d'euros, dont 177,6 millions ont effectivement été engagés en 2009). Les subventions versées par l'Anah ont engendré 2,3 milliards d'euros de travaux éligibles, qui correspondraient à 42.000 emplois dans les petites entreprises du bâtiment.
Les propriétaires occupants ont ainsi bénéficié de 178,3 millions d'euros pour 67.050 logements aidés (dont 105,3 millions d'euros et 36.400 logements pour les propriétaires aux revenus très modestes). A noter : près de la moitié de ces logements aidés comprenaient un volet de travaux d'adaptation au handicap ou au maintien à domicile. Pour leur part, les propriétaires bailleurs ont bénéficié de 365,9 millions d'euros pour 44.200 logements aidés : 6.500 logements à loyer libre, 20.200 à loyer intermédiaire, 14.150 à logement social et 3.350 à loyer très social. Enfin, 702 copropriétés en difficulté (pour 680 syndicats) ont perçu 74,9 millions d'euros de subventions.
En termes de priorités d'action, la lutte contre l'habitat indigne a mobilisé 24% du montant des subventions attribuées en 2009 (contre 20% en 2007 et 23% en 2008), tandis que l'amélioration de l'habitat très dégradé a représenté 28,5% du total. La lutte contre l'habitat indigne et dégradé a ainsi mobilisé 322,9 millions d'euros pour 27.700 logements aidés. Seconde priorité d'action de l'Anah, les aides en faveur des propriétaires occupants modestes auraient atteint l'an dernier 199,2 millions d'euros : 105,6 millions pour la rénovation thermique (41.149 logements) et 94,1 millions pour le handicap et le maintien à domicile (33.314 logements). Enfin, en matière de production de "logements à loyers maîtrisés", les aides de l'Anah ont permis le conventionnement de 37.705 logements, dont 16.806 situés en zone A (connaissant la situation la plus tendue).
Si l'on considère l'approche territoriale, le bilan 2009 de l'Anah montre que les subventions attribuées ont été distribuées par 178 "territoires de décision", dont 106 collectivités délégataires. De plus, les deux tiers des subventions versées l'ont été dans le cadre d'opérations programmées d'amélioration de l'habitat (Opah). Enfin, le montant des aides par région fait apparaître un classement différent de celui de la population. Le principal bénéficiaire des 441,7 millions d'euros de l'enveloppe ordinaire de l'Anah est ainsi le Nord-Pas-de-Calais (53,1 millions d'euros), suivi de l'Ile-de-France (52,6 millions), de Rhône-Alpes (44,3 millions), de la Lorraine (33,5 millions), de Paca (24,5 millions) et de Midi-Pyrénées (23,5 millions). Les 177,5 millions d'euros engagés au titre de l'enveloppe "plan de relance" présentent un classement différent : l'Ile-de-France arrive nettement en tête (42,5 millions), suivie de Rhône-Alpes (18,9 millions), du Languedoc-Roussillon (11,18 millions), du Nord-Pas-de-Calais (11,16 millions) et de la Bretagne (10,5 millions).

 

Jean-Noël Escudié / PCA
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle