France

Auvergne-Rhône-Alpes

Centre-Val de Loire

Anne Lenormand / Localtis

Lancement de la seconde phase d'expérimentation des contrats de transition écologique

Environnement

Développement économique

Huit nouveaux territoires ont été retenus pour tester le dispositif qui devrait faire l'objet d'un déploiement national à l'été 2019.

Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé ce 5 février le lancement de la seconde phase d'expérimentation des contrats de transition écologique (CTE) et dévoilé la liste des huit nouveaux territoires appelés à tester le dispositif. Les candidats retenus sont la communauté de communes du Trièves et Grenoble-Alpes Métropole (Auvergne-Rhône-Alpes, Isère), le  Pays vendômois (Centre-Val de Loire, Loir-et-Cher), le Pays Terres de Lorraine (Grand Est, Meurthe-et-Moselle), la communauté d'agglomération Grand Paris Sud (Île-de-France, Essonne), la communauté de communes Coutances Mer et Bocage (Normandie, Manche), la communauté d’agglomération Rochefort Océan (Nouvelle-Aquitaine, Charente-Maritime), le groupement d’action locale Sud Mayenne - Pays de Craon, Pays de Château-Gontier, Pays de Meslay-Grez (Pays de la Loire, Mayenne) et Centre Morbihan Communauté et Pontivy Communauté (Bretagne, Morbihan).

Programme d'actions sur 3 à 4 ans

Pour rappel, les CTE, qui sont destinés à accompagner des territoires en situation de reconversion industrielle, sont "co-construits" à l'échelle d'un ou plusieurs établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) entre l'Etat et des collectivités, en lien avec des acteurs publics et privés. Ils comprennent un programme d'actions d'une durée de 3 à 4 ans, avec des engagements précis établis entre partenaires, et des objectifs de résultats qui font l'objet d'un suivi et d'une évaluation. Les CTE peuvent couvrir des domaines très divers : énergies renouvelables, performance énergétique des bâtiments, nouvelles mobilités, nouvelles filières professionnelles vertes, transformation des processus de production industriels, transition agricole, alimentation en circuits courts et de proximité, méthanisation, restauration de milieux naturels, préservation des ressources en eau, économie circulaire, économie sociale et solidaire, biodiversité…
À ce jour, quatre CTE ont été signés et cinq autres, en cours d'élaboration, ont été lancés l'an dernier. Emmanuelle Wargon a annoncé ce 5 février que la deuxième phase de l'expérimentation permettrait le déploiement national du dispositif, à l'été 2019, afin de permettre à l'ensemble des territoires intéressés de porter leur candidature auprès du ministère.

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page