Transports - Lancement de l'appel à manifestation d'intérêt sur les lignes de trains de nuit dont l'Etat se désengage

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des transports, a annoncé le 1er avril le lancement de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) sur les trains de nuit, qu'il avait évoqué le 19 février à l'occasion du dernier point d'étape sur la feuille de route pour "un nouvel avenir" des Trains d'équilibre du territoire ou TET (lire notre article ci-contre). "L'offre de trains de nuit ne répond plus aujourd'hui de manière satisfaisante aux besoins des voyageurs, a rappelé le secrétariat d'Etat dans un communiqué. Aussi, des lignes d'aménagement du territoire indispensables en raison de l'absence d'une offre alternative suffisante pour les territoires concernés avaient été identifiées : les lignes de nuit Paris-Briançon, et Paris-Rodez/Latour de Carol seront donc maintenues dans la convention avec SNCF Mobilités. Les autres lignes de nuit desservent des territoires qui bénéficient d'offres alternatives de mobilité de bon niveau, ou qui vont prochainement s'améliorer avec la mise en service des nouvelles lignes à grande vitesse. L'Etat décide donc de ne plus financer l'exploitation de ces lignes." Il s'agit de lignes radiales – Paris-Savoie (vers Saint-Gervais et Bourg Saint-Maurice), Paris-Nice/Briançon (couplée à Paris-Briançon, qui, elle, est maintenue), Paris-Toulouse-Cerbère/Latour de Carol et Paris-Toulouse/Rodez (Paris-Rodez / Latour de Carol restant exploitées par la SNCF) et Paris Hendaye – ainsi que de la ligne transversale dite "Quadritranche" (Luxembourg/Strasbourg-Nice/Cerbère).
L'AMI entend permettre à tous les opérateurs ferroviaires de proposer, pour leur propre compte, "de nouveaux schémas d'exploitation innovants susceptibles de redonner de l'attractivité à ces lignes", souligne le communiqué. S'il s'adresse prioritairement aux opérateurs de services de transports ferroviaires de voyageurs au sens large (entreprises ferroviaires mais aussi personnes morales ou physiques susceptibles d'assurer l'exploitation de tels services, per exemple en groupement), l'AMI est également ouvert à d'autres types d'acteurs  - investisseurs, sociétés de location de matériel roulant, entreprises pouvant proposer des services dans les trains de nuit (offre hôtelière, nettoyage, etc.) ou en gare (services de billeterie).
Disponible sur le site du ministère de l'Environnement, il fait l'objet d'une publication au Bulletin officiel des annonces des marchés publics et au Journal officiel de l'Union européenne. La date limite de réception des réponses est fixée au 31 mai 2016 à 17 heures. "Le résultat de cet appel à manifestation d'intérêt et les décisions prises en conséquence seront annoncés le 1er juillet 2016", indique encore le communiqué.
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle