Une réalisation Banque des Territoires

Le CFA de la Gastronomie de Marcy l’Etoile

La Banque des Territoires soutien un organisme de formation en apprentissage dans le domaine de la haute-gastronomie, pour promouvoir le savoir-faire culinaire français et investir dans la formation professionnelle

Le projet en bref

Frise chronologique

Chiffres clés

Investissement de la Banque des Territoires
250 K€
formés chaque année
350 apprentis

A retenir

Développement de la formation en apprentissage

Mise en valeur du patrimoine local, culinaire et historique

Soutien à une filière en tension

ZOOM

Lancé à l’initiative du Chef lyonnais étoilé Christian Têtedoie, qui porte le projet en sa qualité de président de l’Ecole Secrète de la Gastronomie, le Centre de Formation en Apprentissage (CFA) de la Gastronomie de Marcy l’Etoile a pour projet de former chaque année près de 350 apprentis aux métiers de la haute-gastronomie. Le CFA cible l'ensemble des jeunes en sortie de 3ème (de 15 à 18 ans), souhaitant préparer le Baccalauréat Professionnel dans la filière de la restauration gastronomique, dont les enjeux de développement des compétences ne sont pas nécessairement les mêmes que dans la restauration classique.

« Dans les CFA classiques, on forme aussi bien pour la restauration collective, que la restauration commerciale, la restauration gastronomique ou traditionnelle. On forme à toutes les sortes de restauration. L'idée ici, c'est de former des jeunes à la restauration gastronomique », explique Corentin Rémond, Directeur du CFA Gastronomie.

Le CFA permettra aux jeunes, dès la sortie du collège, d’intégrer un sas de préparation de trois mois en internat dans les métiers de la restauration gastronomique en BAC Pro et CAP. A la fin de ces trois mois, les apprentis seront en apprentissage chez leur employeur : la finalité de ce parcours est que le jeune soit recruté immédiatement à la fin de sa période d’apprentissage. Cette organisation a pour objectif de limiter les ruptures de parcours dans cette filière où le taux de rupture des contrats d'apprentissage est de 45% - le taux d'abandon complet de la formation est quant à lui de 27,5% (source : FAFIH 2017).

Enfin, la formation se déroulera dans le cadre prestigieux du Château de Lacroix Laval. Le projet permet ainsi de rénover ce monument auparavant fermé que le manque d’entretien dégradait peu à peu depuis plusieurs années.

Avec sa première promotion en 2022, le CFA de la gastronomie a ainsi vocation à s’inscrire durablement dans l’écosystème lyonnais des métiers de bouche et participe à la consécration des valeurs culinaires de ce territoire.

Une réalisation de la Direction Régionale Auvergne-Rhône-Alpes

Contacter votre direction régionale