Le département de la Somme développe les circuits courts

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Somme

Depuis 2010, le conseil général de la Somme travaille sur le développement des circuits courts. Dans le cadre d’un projet expérimental, il développe un outil de prise de commandes sur internet réservé aux professionnels.

Dans la Somme (782 communes, 583.000 habitants), département essentiellement agricole, le conseil général mène depuis l’année scolaire 2010-2011 une expérimentation avec les cantines de collèges volontaires, visant à mettre en contact producteurs et consommateurs.

Expérience concluante et développement d’un outil internet

Pour préparer le projet, la chambre d'agriculture réunit une douzaine d'agriculteurs et réalise un catalogue informatique de leurs produits, mis à jour tous les quinze jours ou tous les mois. Dès lors, les cuisiniers des collèges peuvent passer commande pour s'approvisionner à proximité de leurs établissements, en produits maraîchers, viandes et fromages. L'expérience est concluante : une quinzaine de collèges et trente cinq producteurs tentent l'aventure. Ce sont les agriculteurs qui assurent eux-mêmes les livraisons après s'être mis d'accord avec les établissements sur les prix et les quantités. Pourtant l’exercice a ses limites, comme le souligne le chargé de mission au conseil général de la Somme, Géraud Peylet : "Les producteurs locaux étaient désavantagés par rapport aux entreprises classiques qui fournissent la restauration collective et ont depuis longtemps informatisé leurs catalogues. Plutôt que de s'épuiser à contacter chaque producteur pour actualiser le catalogue de vente et enregistrer les commandes, le département et la chambre d'agriculture décident de développer un outil de prise de commandes sur internet."

Interface directe entre gestionnaires de cantines et agriculteurs

A cet effet, un portail grand public est créé, avec une rubrique qui donne accès à un site réservé aux professionnels munis d’un mot de passe. Les agriculteurs peuvent ainsi actualiser eux-mêmes le catalogue général et les gestionnaires de cantines passer leurs commandes en ligne. En fonctionnement depuis octobre 2011, le site génère immédiatement des commandes en volumes importants : une tonne de volailles, trois tonnes et demie de viande de porc, cinq tonnes de fruits et légumes... Les six premiers mois, un chiffre d'affaires de 60.000 euros est enregistré.

Ne pas oublier le relationnel

Le vice-président du conseil général, Jean-Paul Nigaut, précise l'investissement consenti par le département : "Au total en 2012, le budget de la politique agricole du département représente 600.000 euros de crédits de fonctionnement, dont 100.000 euros (soit 16%) dédiés au développement des circuits courts. Le site internet, dont le coût total est de 22.000 euros, est financé à part égale par le conseil général et la chambre d'agriculture."
De son côté, le chargé de mission du conseil général insiste sur l'importance des rencontres de terrain : "Il est essentiel d'impliquer les acheteurs, les restaurateurs, les cuisiniers... de leur faire rencontrer les agriculteurs. Ce sont lors de ces échanges que le projet a le plus grandi."

Luc Blanchard / Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info 

Conseil général de la Somme

Nombre d'habitants :

570000

Nombre de communes :

782
43, rue de la République- B.P. 32615
80026 Amiens cedex 1

Jean-Paul Nigaut

Vice-président

Geraud Peylet

Chargé de mission
Haut de page