France

Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis

Habitat - Le financement de HLM a légèrement reculé en 2018, mais fait toujours mieux que le marché

Logement

Social

Julien Denormandie a indiqué, le 1er février sur France Info, que le nombre de logements HLM financés était passé de 113.000 en 2017 à "à peu près 109.000" en 2018, soit une baisse de l'ordre de 3,5% sur un an. Le ministre du Logement a souligné : "la chose positive est que l'on produit plus de logements très sociaux".
S'il est significatif, ce recul est inférieur à celui de l'ensemble de la production de logements (toutes catégories confondues) en 2018, avec -7,1% sur les permis de construire et -7,0% sur les mises en chantier (voir notre article ci-dessous du 29 janvier 2019). De ce point de vue, les chiffres annoncés par le ministre du Logement confirment qu'il n'y a pas eu d'effondrement de la production de logements sociaux en 2018, malgré la réduction des APL annoncée à l'automne 2017 et compensée par les bailleurs sociaux par le biais du mécanisme de la réduction de loyer de solidarité (RLS), au risque de peser sur leur capacité d'autofinancement.

Quelles perspectives pour 2019 et au-delà ?

Cette bonne tenue à court terme de la production de logements sociaux est conforme aux prévisions avancées cet automne par l'Union sociale pour l'habitat (USH) qui anticipe un maintien du niveau de production HLM jusqu'en 2020-2021, par la Banque des Territoires de la Caisse des Dépôts, par l'AdCF et France urbaine et par la commission des finances de l'Assemblée, (voir nos articles ci-dessous des 8, 9 et 18 octobre et du 8 novembre 2018).
Mais si le secteur social fait mieux que le marché en 2018, la question reste ouverte pour 2019 et les années suivantes. Dans son intervention, Julien Denormandie s'est gardé de tout pronostic pour l'année en cours et notamment sur la survenue ou non du choc de l'offre qui devrait découler de la mise en place progressive de la loi Elan (voir notre article ci-dessous du 31 juillet 2018).
Pour rappel, l'USH avait annoncé, le 30 janvier, avoir demandé une rencontre avec le Premier ministre, pour lui expliquer que les mesures prises par son gouvernement "ne se mesurent pas encore en 2018" mais qu' "il y aura, à moyen terme, deux fois moins de logements sociaux construits et rénovés en France" (voir notre article du 31 janvier 2019).

Logement social : accompagner la recomposition du secteur

De meilleures perspectives de développement sur votre territoire

Haut de page