Localtis

Energie - Le gouvernement annonce de nouvelles mesures en faveur des énergies renouvelables

Lors d'un discours au colloque national annuel du Syndicat des énergies renouvelables (SER) à Paris ce 12 février, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie a annoncé quatre nouvelles mesures pour faire sauter certains verrous qui freinaient jusqu'ici le développement des énergies renouvelables.
Très attendues par le secteur de l'éolien terrestre, la ministre a annoncé que les discussions "avancent" avec le ministère de la Défense à propos de la cohabitation des éoliennes et de certaines installations de l'armée. Le ministère de la Défense a accepté de réduire de 18% les zones de survol à très basse altitude et de 11% les zones d'entraînements, où l'installation d'éoliennes est interdite, a-t-elle affirmé. Et un amendement du Sénat au projet de loi sur la transition énergétique en cours d'examen va permettre de revoir les zonages autour des radars "tout en préservant les analyses au cas par cas dans les zones sensibles", a-t-elle précisé. Sur l'éolien en mer, la ministre a également annoncé l'introduction dans la loi d'un amendement permettant un meilleur dialogue en amont des projets entre le gouvernement et les candidats potentiels à des appels d'offres. En revanche, elle a donné la consigne de prolonger "un peu" les concertations autour de la définition des zones pour les prochains appels d'offres.
Ségolène Royal a également annoncé que l'ordonnance portant sur la généralisation de l'expérimentation du permis unique dans l'éolien et la méthanisation sera publiée dès la promulgation de la loi sur la transition énergétique "avant l'été". La ministre veut également favoriser l'autoconsommation d'énergie par les particuliers en annonçant la publication ce 12 février du rapport du groupe de travail sur le sujet qui doit être "le point de départ d'un grand chantier prioritaire". Parmi les propositions: le lancement d'appels d'offres pour les installations d'autoconsommation dans les secteurs industriels, tertiaires et agricoles, notamment via des panneaux solaires installés sur les bâtiments, et la mise en oeuvre d'un cadre réglementaire.
Dans le solaire, la ministre a annoncé le lancement d'un appel d'offres "dans les prochains jours" pour les installations de puissance intermédiaire et un autre incluant le stockage d'énergie en outre-mer. Ségolène Royal a également dit que la première réunion du Comité national biogaz se tiendra le 24 mars prochain pour faire des propositions en faveur de la méthanisation, qui permet de produire de l'énergie à partir des déchets, notamment agricoles.
Le colloque du SER a été ouvert par un discours de Manuel Valls. C'est la première fois depuis Lionel Jospin, en 2000, qu'un Premier ministre participe à ce rendez-vous annuel des professionnels des énergies renouvelables. Le chef du gouvernement a profité de cette tribune pour confirmer, sans surprise, l'objectif présidentiel de François Hollande de ramener à 50% d'ici 2025 la part du nucléaire dans l'électricité française, qui a été retiré le même jour du projet de loi sur la transition énergétique par le Sénat. "Nous avons fixé un objectif pour 2025, 50% de nucléaire dans notre production électrique, et c'est cet objectif que nous devons atteindre", même si le nucléaire "gardera une part importante" et "reste, nous le savons, une filière d'avenir", a-t-il dit, appelant à "sortir des débats stériles".
Les énergies renouvelables sont "absolument nécessaires" et sont "un "levier considérable" contre le réchauffement climatique, a déclaré Manuel Valls. "2015 sera en France une année verte et ça ne doit pas être la seule année verte des prochaines années", a promis le Premier ministre en soulignant les "nombreux chantiers engagés qui jalonnent notre parcours jusqu'à la conférence Paris Climat 2015" qui vise un accord mondial crucial sur les émissions de gaz à effet de serre. Les programmations pluriannuelles de l'énergie, que le gouvernement doit fixer d'ici octobre, comprendront "des objectifs précis pour le photovoltaïque, l'éolien, la biomasse, la méthanisation", a promis Manuel Valls.
 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page