Sports / Santé - Le gouvernement veut mettre le sport au service de la santé

Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, et Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, ont présenté ce mercredi 10 octobre en Conseil des ministres le plan du gouvernement visant à faire de la pratique des activités physiques et sportives (APS) un outil essentiel de la stratégie nationale de santé publique souhaitée par le Premier ministre. "Alors que la sédentarité constitue un facteur de risque indiscutable, indiquent les deux ministres dans un communiqué commun, les bénéfices des APS pour la santé sont réels et biens connus des professionnels, comme du grand public. Pourtant, de nombreuses populations restent encore éloignées de toutes pratiques, ce qui concourt à renforcer les inégalités."
Le gouvernement entend donc mettre en place une politique publique "Sport-Santé-Bien-être", destinée à promouvoir les APS pour tous et toutes, à tous les âges de la vie. Elaborée en association avec les professionnels de santé, les collectivités locales, le secteur associatif et le mouvement sportif, cette politique aura pour ambition d’accroître le recours à des comportements bénéfiques pour la santé et de développer la recommandation des APS par les médecins et les autres professionnels de santé, dans un but de prévention du capital santé de chacune et chacun. Une ambition résumée par un slogan : "Le sport plutôt qu’une longue liste de médicaments."
Dans cette perspective, plusieurs axes de travail seront déployés : développement du sport en milieu scolaire et universitaire ; renforcement de l’offre de pratiques de loisirs, y compris pour les personnes en situation de handicap ou d’exclusion sociale ; développement de la pratique d’APS au sein des entreprises, par la mobilisation des contrats collectifs d'assurance complémentaire ; promotion de la mobilité active à travers les plans de déplacement urbain.
La pratique auprès de publics "à besoins particuliers" (sédentaires, seniors, patients atteints de maladies chroniques) sera par ailleurs encouragée à travers le développement de réseaux régionaux sport et santé et la création d’un pôle ressource sport et santé au sein du ministère des Sports. Marisol Touraine a par ailleurs précisé que "les agences régionales de santé pourront intégrer la pratique des APS dans leurs priorités, notamment au sein des schémas régionaux de prévention ou des contrats locaux de santé".
Enfin, un appel à projets territoriaux visant à valoriser les initiatives locales et à essaimer les bonnes pratiques sera lancé prochainement.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle