Localtis

Energie - Le petit éolien, grand oublié des énergies renouvelables ?

Environnement

Energie

Le réseau d'élus Amorce vient de publier une étude sur la place actuelle et le potentiel de développement du petit éolien.

Qui dit énergie éolienne fait aussitôt penser à d'imposantes machines. Or, il en existe aussi de petites, de moins de 36 kW, d'abord développées pour les sites isolés, mais qui ont progressivement ciblé les particuliers reliés au réseau et les collectivités locales. L'étude* que vient de leur consacrer le réseau d'élus Amorce rappelle toutefois qu'elles n'ont pas le vent en poupe. Si le petit éolien peine à se développer en France, c'est avant tout par manque d'un encadrement adapté. "Il subit une partie des lourdeurs administratives du grand éolien. L'obligation d'obtenir un permis de construire pour une éolienne de plus de 12 mètres freine les porteurs de projets car pour atteindre un gisement de vent intéressant, la hauteur du mât doit souvent être de 18 m", note cette étude.
Autre frein : contrairement à ce qui existe pour le photovoltaïque, EDF n'a pas l'obligation d'acheter l'électricité produite. L'exception vaut pour les petites éoliennes implantées dans les zones de développement éolien (ZDE), qui peuvent prétendre au tarif d'achat. "Mais à ce jour, les petites éoliennes ne sont pas installées dans ces zones, celles-ci étant étudiées pour le grand éolien et donc éloignées des habitations. Des ZDE spécifiques au petit éolien n'ont pas encore vu le jour. Le petit éolien ne bénéficie donc jamais de l'obligation d'achat", précise l'étude.
La filière bénéficie cependant d'un crédit d'impôt. "Il a permis à la filière de décoller mais ne permet pas aux projets d'atteindre la rentabilité." Restent les soutiens locaux. En effet, des collectivités locales s'organisent pour soutenir la filière. Les régions Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes ont mis en place un dispositif d'aide et de suivi qui va dans ce sens. Et Nantes Métropole et le Grand Lyon l'ont intégré dans le gisement d'énergies renouvelables à développer dans le cadre de leur plans climat-énergie territorial.

Morgan Boëdec / Victoires éditions

* Le téléchargement de cette étude sur le site internet d'Amorce est réservé à ses adhérents. Les collectivités non adhérentes peuvent néanmoins s'adresser à l'association pour se la procurer.

Haut de page