Localtis, un média Banque des territoires

Le plan de transformation et de digitalisation de la formation se précise

Doté de 300 millions d'euros, le plan de transformation et de digitalisation de la formation s'adresse aux organismes de formation et aux centres de formation des apprentis (CFA). Il devrait commencer à se concrétiser au second semestre.

Accompagner "le déploiement d'un nouveau modèle de formation" et faire de la France un "exemple de l'innovation pédagogique", tels sont les objectifs du "plan de transformation et de digitalisation de la formation", qui s'adresse aux organismes de formation et aux CFA. Elaboré par le gouvernement dans le cadre du plan de relance, il vise à remédier aux lacunes de l'enseignement à distance en France, qui se sont révélées avec la crise mais continuent de persister.
Selon une enquête menée entre janvier et février 2021 par le haut-commissariat aux compétences et précisée à l'occasion d'un comité de suivi organisé le 31 mars (voir document à téléchager ci-dessous) 32% des organismes de moins de cinquante salariés n'ont pas numérisé leur formation. Si 63% mobilisent des outils collaboratifs en ligne, seuls 30% utilisent des plateformes de formation en ligne et 29% des modules pédagogiques digitaux. Toutes tailles d'organismes confondues, peu projettent pour le moment d'investir dans ces outils : 17% dans les plateformes de formation et 27% dans les contenus digitaux. Le manque de moyens financiers, de compétences en interne et les difficultés à dégager du temps sont en cause.

Quatre types de projets financés

Pour lever ces freins, le gouvernement a prévu une enveloppe de 300 millions d'euros. Le plan d'action comporte quatre axes. Un premier vise à déterminer quinze "parcours hybrides" intégrant des modules "digitaux et immersifs" avec, si besoin, des technologies de réalité virtuelle ou augmentée. Ciblés sur des métiers prioritaires du plan de relance, ils ont vocation à être utilisés par un maximum d'organismes de formation et de CFA. Ils devraient être au point d'ici la fin 2021, prévoit le haut-commissariat aux compétences.
D'ici la mi-juin, les offres d'accompagnement pour hybrider la formation et appuyer la professionnalisation des acteurs de la formation (formateurs, dirigeants et indépendants) seront précisées pour un lancement à l'automne, de même que le plan d'action pour labelliser des "tiers-lieux de formation".
Enfin, le gouvernement prévoit de soutenir les projets innovants de digitalisation proposées par les acteurs de terrain ou les filières économiques à travers un appel à projet d'un total de 100 millions d'euros, qui sera lancé fin avril. Les premières sélections auront lieu en septembre.

  • Les organismes de formation et les CFA "poursuivront leurs missions"

Alors que le gouvernement impose les cours en distanciel aux écoles cette semaine, suivie de deux semaines de vacances scolaires du 12 au 25 avril quelle que soit la zone, la même règle s'applique aux CFA ayant prévu une fermeture liée aux vacances de printemps. Pour les CFA n'ayant pas prévu de fermeture, les formations théoriques seront assurées à distance et les formations pratiques se tiendront sur site.
Pour la semaine de reprise du 26 avril au 2 mai, cette dernière règle s'appliquera à tous les CFA. 
Quant aux organismes de formation, ils peuvent "continuer d'accueillir les stagiaires pour les besoins de la formation professionnelle lorsqu'elle ne peut être effectuée à distance, dans le strict respect des mesures sanitaires".
Le ministère du Travail "va de nouveau mettre à disposition des organismes de formation et des CFA des ressources pédagogiques permettant d'animer des formations et d'assurer le lien pédagogique à distance".

 

 

Téléchargements

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle