Localtis

Personnes âgées - Le rapport Lauvergeon érige la Silver Economy au rang de priorité nationale

Parmi les sept "ambitions" à privilégier en matière d'innovation pour les années à venir, le rapport "Innovation 2030", signé Anne Lauvergeon, retient la Silver Economy. Il propose un système de référencement qui apporterait aux PME concernées sécurité et visibilité.

Anne Lauvergeon a remis au chef de l'Etat, le 11 octobre, le rapport de la commission "Innovation 2030", qu'elle présidait. La mission fixée au groupe de travail, installé en avril dernier et regroupant une vingtaine de personnalités de haut vol (voir notre article ci-contre du 19 avril 2013), était "de sélectionner, en nombre limité, des ambitions fortes, reposant sur des innovations majeures, pour assurer à la France prospérité et emploi sur le long terme".
Intitulé "Un principe et sept ambitions pour l'innovation", le rapport retient la Silver Economy (voir nos articles ci-contre du 2 juillet et du 24 avril 2013) parmi les sept ambitions françaises en matière d'innovation pour les années à venir. Celle-ci figure ainsi aux côtés du stockage de l'énergie, du recyclage des métaux rares, de la valorisation des richesses marines (métaux et dessalement de l'eau de mer), des protéines végétales et de la chimie du végétal, de la médecine individualisée et de la valorisation des données massives (Big Data).
Outre la perspective de 1,2 milliard de personnes de plus de 60 ans dans le monde d'ici quinze ans, ce choix de la Silver Economy s'explique par le fait que "les seniors français plutôt technophiles, le système centralisé de santé, les compétences académiques, la présence de start-up innovantes et d'intégrateurs et équipementiers de haut niveau sont autant d'atouts pour le développement de ce secteur en France". Autres arguments avancés : le pouvoir d'achat élevé des personnes âgées (revenus supérieurs de 30% à ceux du reste de la population) et des besoins spécifiques mal couverts par les biens de consommation de masse.
En dépit de ce contexte favorable, le rapport souligne aussi l'existence de plusieurs contraintes. Ainsi, "le fait de lier ces technologies uniquement à des situations de dépendance rend l'équation financière extrêmement difficile" car le financement repose alors pour une bonne part sur la solidarité nationale. D'autre part, il existe déjà une réelle concurrence internationale sur ce créneau et la filière industrielle et de service autour des sujets de la Silver Economy "n'est pas encore constituée", avec en particulier l'absence de grands leaders structurants.

Cinq leviers pour réussir

Pour permettre le décollage de cette filière prometteuse, le rapport Lauvergeon formule donc cinq "leviers d'action". Le premier consiste à "passer de l'expérimentation à l'industrialisation des solutions de santé à l'intention des seniors par la commande publique innovante", avec en particulier un système de référencement qui apporterait aux PME concernées sécurité et visibilité. Le second levier consiste à "organiser un concours d'innovation pour soutenir la R&D de rupture en la matière". Ceci vaut notamment en matière de robotique et de domo-médecine, domaines dans lesquels l'innovation de rupture est longue et coûteuse. Troisième levier d'action : "élaborer un marketing adapté à cette nouvelle cible". En ce domaine, tout est à construire, avec toutes les difficultés liées à l'image de la vieillesse dans les sociétés modernes. Le quatrième levier réside dans l'élaboration d'"une normalisation européenne favorable au développement des entreprises", tout particulièrement dans le domaine de la robotique de service. Enfin, le dernier levier consiste à "créer un cadre fiscal simple favorisant les amortissements rapides dans le domaine de la robotique et des solutions liées à l'âge". Il s'agit en l'occurrence d'accélérer l'investissement en facilitant fiscalement l'amortissement.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page