Le Sequestre encourage la colocation intergénérationnelle (81)

Publié le
par
Claire Lelong
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Tarn

Depuis 2014, une association met en lien seniors et jeunes qui partagent un logement pour quelques mois ou plus. Sur la commune du Sequestre, en périphérie d'Albi, c'est une des solutions pour conforter les plus âgés dans leur logement.

"Le projet de colocation intergénérationnelle est venu d'un double constat : d'un côté les jeunes peinent à s'insérer dans la société avec des problèmes de logement et de l'autre, les personnes âgées, fragilisées par le vieillissement, se referment sur elles-mêmes et perdent progressivement le contact avec l'extérieur", explique Élisabeth Boularand, qui a eu cette idée en 2011. Trois ans plus tard, elle franchit le pas et crée l'association Logement Entraide Génération pour mettre en relation des seniors disposant de chambre libre dans leur logement et des jeunes en recherche d'une solution d'hébergement pour un stage, une formation ou démarrant leur vie professionnelle. Elle démarre sur Albi, chef-lieu du département du Tarn, avant de s'élargir aux communes voisines, dont Le Sequestre où le premier binôme se forme en 2015.

Trois formules de colocation pour un même objectif : recréer du lien

De la formule solidaire où le jeune est fortement investi contre la gratuité du logement à la formule amicale où il a moins d'engagement mais assure une participation financière aux charges, Logement Entraide Génération propose trois offres de colocation. "Même si elles permettent un degré d'engagement différent, toutes sont conçues dans le même état d'esprit : assurer une présence rassurante et se rendre des services comme amener du pain, arroser les fleurs, dans un esprit de convivialité et de lien quotidien." Et pour s'assurer du respect de cet état d'esprit, l’association mène entretiens individuels, visite du logement pour vérifier les normes d'habitabilité et mise en relation avec entretien commun entre le jeune et le senior, avant de contractualiser les engagements de chacun. Les séjours vont de quelques semaines à plus d'une année.

Déjà 40 binômes accompagnés

Trois ans après son démarrage, Logement Entraide Génération a accompagné au total une centaine de dossiers et permis à 40 binômes de vivre en colocation, avec une moyenne d'âge des seniors de 80 ans. Le bilan est encourageant : "Les seniors retrouvent de nouveaux objectifs de vie à un moment où la société ne leur accorde plus de rôle. Le bénéfice de la présence prend le pas sur le vieillissement et permet de reculer le départ vers une structure. Quant aux jeunes qui arrivent souvent de chez leurs parents, c'est un véritable tremplin vers l'autonomie dans un environnement rassurant", souligne la directrice de l’association.

Offre pertinente mais minoritaire

Sur la commune du Sequestre, proche de l'université d'Albi et bien reliée en transport en commun, cette solution a déjà permis de loger trois jeunes chez deux seniors. "Nous avons fait la promotion du dispositif lors d'une réunion de prévention à destination des seniors et dans le magazine municipal", souligne l’adjointe aux affaires sociales du Sequestre. Sur cette commune, de nombreuses personnes âgées vivent aujourd'hui dans de grandes maisons demandant de l'entretien. "L'échange de services qui va de pair avec la colocation intergénérationnelle, par exemple pour entretenir son jardin, permet ainsi à certains de ne pas quitter la commune où nous n'avons pas aujourd'hui d'offre dédiée aux plus âgés", ajoute l'adjointe. Même si cette offre est très pertinente, elle restera minoritaire selon l'élue, car elle nécessite un état d'esprit particulier, du côté du senior comme du jeune. "Il y a encore de nombreuses réticences chez nos seniors : on ne fait pas rentrer quelqu'un d'extérieur chez soi si facilement !"

Une offre associative qui évolue

Pour se développer, l'association a commencé à prospecter sur le département voisin de l'Aveyron. Et, en lien avec la loi du 1er janvier 2016 sur l'adaptation de la société au vieillissement, elle a choisi de passer un cap pour se constituer en entreprise : "A partir de septembre 2017, nous allons ainsi proposer des prestations plus variées et encadrées par un label et une norme ISO 26000."
 

Commune du Sequestre

Nombre d'habitants :

1521
Place Jules Ferry
81990 Le Sequestre

Agnès Bru

Adjointe aux affaires sociales

Logement Entraide Génération / Hesthia

Elisabeth Boularand

Directrice - coordinatrice
Haut de page