Localtis

En bref - Le taux de pauvreté se serait maintenu à 14% en 2017 et les inégalités seraient restées stables

Publié le
par
Jean-Noël Escudié / P2C
dans

Social

Emploi

Santé, médico-social, vieillissement

L'Insee publie une estimation avancée du taux de pauvreté et des indicateurs d'inégalité pour l'année 2017. Réalisée sur la base d'une micro-simulation, cette estimation avancée est généralement très proche du résultat final (prévu pour septembre 2019). Elle montre que le taux de pauvreté à 60% du revenu médian se serait maintenu à 14% de la population en 2017. Ce taux correspond à 8,8 millions de personnes en situation de pauvreté monétaire (moins de 1.026 euros nets par mois). Cette stabilité fait suite à une légère baisse de 0,2 point en 2016, qui succédait à des hausses de 0,2 point en 2014 et 2015. Alors que le gouvernement vient de présenter sa stratégie de lutte contre la pauvreté (voir notre article ci-dessous du 13 septembre 2018), l'Insee rappelle que le nombre de personnes pauvres s'est accru d'un million en dix ans (en sachant que la population française a également augmenté sur la période).
L'Insee explique la stabilité constatée en 2017 par un double phénomène contradictoire : d'une part une baisse du chômage (-0,7 point) qui a bénéficié plus particulièrement aux catégories les plus modestes ; d'autre part, un moindre effet des transferts sociaux et fiscaux "du fait notamment de certaines mesures sociales et fiscales".
Du côté des inégalités, la prévision avancée indique que le rapport interdécile (D9/D1) resterait stable en 2017, de même que l'indice de Gini, qui augmenterait "en dessous du seuil de significativité" (+0,002 point). Comme le taux de pauvreté, cet indice avait baissé en 2016 (-0,004), après avoir augmenté en 2014 (+0,001) et en 2015 (+0,003).

Haut de page