Gironde

Le trépied de l'agenda 21 de Captieux-Grignols

Organisation territoriale, élus et institutions

Depuis 2007, la communauté de communes de Captieux-Grignols en Gironde a engagé plusieurs actions en matière de développement durable. Trois mesures illustrent son programme : sensibilisation des enfants des centres de loisirs, démarrage d’une politique d’achat responsable et d’une gestion raisonnée des espaces verts et de la voirie.

En 2006, la communauté de communes de Captieux-Grignols (16 communes, 5.088 habitants) décide de réaliser son agenda 21. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets lancé par le conseil général de la Gironde. Cela lui permet d’obtenir le financement d’un demi-poste de chargé de mission pendant trois ans pour dresser l’état des lieux et de mener des actions concrètes. Un comité de pilotage composé d’élus, de la directrice des services et du chargé de mission est créé.
En 2007, la première initiative porte sur la sensibilisation des plus jeunes au développement durable. Pour cela, deux centres de loisirs de la communauté de communes proposent des animations autour du réchauffement climatique - via une association locale - et sur la gestion des déchets par la visite d’une déchetterie. Une soixantaine d’enfants sont sensibilisés. En 2010, la communauté fait appel à une association locale pour effectuer le diagnostic des consommations en eau, énergie et produits d’entretien au sein des centres de loisirs et sensibiliser les neufs animateurs à réduire ces consommations.

Objectifs : achat responsable et gestion durable de la voirie

La communauté de communes s’est également lancée dans une politique d’achats responsables. Elle participe au réseau des acheteurs responsables aquitains animé par l’Ademe et la région et a financé, en 2008, une formation pour la directrice des services et l’animatrice Agenda 21. "Notre objectif est d’atteindre 30% d’achats de produits responsables. Celui-ci est pratiquement atteint : tout le papier et les produits d’entretien sont éco-labellisé ; l’imprimeur de notre papier à entête est labellisé "imprim’vert" ", explique Sophie Puyo, directrice des services.
L’intercommunalité engage en 2008 la sensibilisation des élus locaux à la gestion durable de la voirie (seulement deux fauchages par an pour maintenir la biodiversité) et à la non-utilisation des produits phytosanitaires. Dans un premier temps, une réunion de sensibilisation a été animée par un scientifique invité à un conseil communautaire et un questionnaire a été adressé à chaque mairie pour recenser les produits phytosanitaires utilisés par leurs services. Ensuite, une association locale spécialisée dans la protection de la santé et de l'environnement a sensibilisé une dizaine d’agents techniques à l'utilisation de solutions alternatives non polluantes : désherbage manuel ou thermique et utilisation de produits respectueux de l’environnement.

Quels coûts ?

Au final, l’élaboration de l’agenda 21 de la communauté de communes a représenté un coût de 15.500 euros en 2007, dont 15.400 pour la rémunération du chargé de mission. En 2008, 20.100 euros, dont 4.600 euros pour les actions (sensibilisation des agents techniques communaux) ont été dépensés. En 2009 - départ du chargé de mission en septembre - la communauté de communes a consacré 12.200 euros, dont 1.200 pour des actions de sensibilisation des enfants. Enfin, en 2010, elle a financé les actions de sensibilisation des animateurs des centres de loisirs à hauteur de 2.500 euros.

Aude Rambaud / PCA pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Contact(s)

Communauté de communes de Captieux-Grignols

56 Allée Saint-Michel
33690 Grignols
05 56 25 50 53

Georges Bernard

Vice-président
gbernard@captieux.fr

Sophie Puyo

Directrice générale des services
direction@cc-captieux-grignols.fr
Haut de page