L’élaboration d’un PLUI facilitée et enrichie grâce au paysage : CC du Pays de Mormal (59)

Compte rendu de la réunion téléphonique du 1er octobre 2019
Publié le
dans

Aménagement et foncier

Environnement

Parce qu’il traite du cadre de vie et qu’il s’appuie sur des expériences sensibles, le paysage permet une appropriation du PLUi plus aisée par les élus, et peut même aider à organiser la gouvernance du PLUi. Les « balades paysagères », permettent à toutes et tous de mieux connaître les communes voisines et rendent la réflexion sur les enjeux moins abstraite. C’est aussi l’occasion pour les élus de nourrir le projet en repérant les éléments de paysage à protéger ou valoriser.

C’est la démarche qu’a conduite la communauté de communes du Pays de Mormal (53 communes, 48 000 habitants), dans le cadre de son PLUi initié en 2015, avec l’appui du PNR de l’Avesnois.

- Que peut apporter une démarche paysagère pour un PLUi ?

- Comment l’identification d’ensembles paysagers distincts permet de s’affranchir des limites administratives et faciliter le dialogue entre élus ?

- Quelles contributions le paysage peut-il apporter au contenu du PLUi, notamment le PADD et les OAP ?

La synthèse ci-après répond à ces questions via les échanges avec l‘équipe en charge du projet : Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge du PLUI, Sébastien Delcroix, responsable du service urbanisme de la communauté de communes du Pays de Mormal, et Lise De Baere, chargée d’études du Parc naturel régional de l’Avesnois.

 

Type :
Compte-rendu
Haut de page