Sport - Les collectivités financent près du tiers de la dépense sportive en France

Le ministère des Sports a mis en ligne le 30 mars sur son site internet les "Chiffres-clés du sport 2011". Ce document de quatorze pages balaie en vingt-cinq rubriques les statistiques couvrant le poids du sport dans l'économie, l'emploi dans le domaine du sport, la pratique physique et sportive, la pratique licenciée, les équipements sportifs, le dispositif du sport de haut niveau, la place des femmes dans le sport et les diplômes. A noter une nouveauté pour cette édition 2011 : les chiffres-clés des sports de nature. Autres retouches apportées au document : les cartographies des taux d'équipements par département présentées cette année se penchent plus particulièrement sur les stades d'athlétisme, les bassins de natation et les salles de combat. Au chapitre consacré à la place des femmes dans le sport, la rubrique présentant en 2010 la comparaison de la fréquence et du mode de pratique des activités sportives selon le sexe fait cette année place à des données sur les activités majoritairement pratiquées par les femmes. Enfin, en raison de la fin des contrats de type CAE (contrats d’accompagnement dans l’emploi) et CAV (contrats d’avenir) au 1er janvier 2010 en France métropolitaine, le chapitre sur les contrats aidés dans le sport et l'animation a disparu.
En 2009 (dernière année pour laquelle ces chiffres sont connus), la dépense sportive en France représentait 34,9 milliards d'euros (soit 1,9% du PIB, en hausse de 0,1%), un chiffre stable par rapport à 2008 après une hausse continue depuis 2005. La part la plus importante revient aux ménages, avec 16,5 milliards (en léger recul), alors que celle des collectivités territoriales est en légère hausse, à 10,8 milliards. Cette dernière se répartit en 9,4 milliards d'euros pour les communes (contre 9,3 milliards en 2008), 0,8 milliard pour les départements (chiffre inchangé depuis quatre ans) et 0,6 milliard pour les régions (contre 0,4 milliard en 2006 et 0,5 en 2008). En quatre ans, les régions ont ainsi comblé la moitié du retard qu'elles avaient sur les départements en termes de dépense sportive. L'Etat (4,3 milliards) et les entreprises (3,3 milliards) complètent le total. La part des ménages représente ainsi 47% de la dépense sportive en France, celle des collectivités territoriales 31% (et 27% pour les seules communes), celle de l'Etat s'établit à 12% et enfin les entreprises contribuent à hauteur de 9,5%.
Pami les autres chiffres intéressants, notons qu'au sein des cinq fédérations les plus importantes, si le football connaît une baisse de ses effectifs (voir ci-contre notre article du 7 novembre 2011), le tennis, l'équitation, le judo et le basket-ball sont toutes en croissance. Enfin, au chapitre de l'emploi, le nombre de salariés du secteur du sport continue sa lente progression avec 115.715 emplois en 2010, soit une hausse de 14% en cinq ans. Le nombre de diplômes délivrés par le ministère des Sports croît selon des proportions plus fortes encore : 12.482 diplômes ont été décernés en 2010, soit +24% en cinq ans.

 

Téléchargements

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle