Tourisme - Les investissements touristiques ont reculé de 4% en 2012

Atout France publie, dans sa collection "Observation touristique", le "Tableau de bord des investissements touristiques" 2012-2013. Ceux-ci ont atteint l'an dernier un total de 12,738 milliards d'euros, ce qui équivaut au volume d'investissements dans l'énergie ou dans l'agriculture et l'agroalimentaire et représente 3,5 fois le volume des investissements du secteur automobile. S'il reste conséquent, le montant des investissements dans le tourisme est toutefois en recul de 4% par rapport à 2011.

La faute au logement

La situation est cependant paradoxale. Alors que le secteur touristique se sort plutôt bien de la crise, ses investissements sont victimes... du logement. Le principal recul concerne en effet l'investissement consacré aux résidences secondaires, qui recule de 8%, à 4,35 milliards d'euros. Un recul qui s'explique exclusivement par la chute du prix des résidences secondaires, puisque leur nombre a, au contraire, continué de croître l'an dernier. En 2012, l'investissement a également reculé dans le secteur de l'hébergement marchand, qui regroupe l'hôtellerie, les villages de vacances, les résidences de tourisme, les campings, les gîtes et les chambres d'hôte. Ce secteur affiche en effet 3,929 milliards d'euros d'investissements, en recul de 3%.
A l'inverse, la plupart des autres secteurs ont vu leurs investissements progresser l'an dernier, même si leur poids relatif ne permet pas de renverser la tendance. C'est le cas des équipements touristiques - troisième secteur après les résidences secondaires et l'hébergement marchand -, qui totalisent 1,969 milliard d'euros d'investissements, en hausse de 7%. Avec 940 millions d'euros, la moitié de ces investissements provient du secteur de la culture, des musées et des monuments historiques.

Parcs de loisirs, remontées mécaniques, casinos...

Les autres secteurs sont moins importants, mais l'investissement y a été globalement orienté à la hausse en 2012. C'est le cas des parcs de loisirs, dont les investissements ont bondi l'an dernier de 54%, à 328 millions d'euros. Cette hausse exceptionnelle s'explique toutefois, pour l'essentiel, par les investissements de Disneyland Paris à l'occasion de son vingtième anniversaire. Les investissements dans les remontées mécaniques ont légèrement progressé (+1%), pour atteindre 306 millions d'euros. En revanche, les centres de congrès et parcs des expositions ont connu un recul de 6% de leurs investissements, à 211 millions d'euros. Un recul qu'Atout France explique par la difficulté à boucler les montages financiers, alors que les projets d'investissements sont nombreux.
Malgré les difficultés de certains groupes, les casinos ont au contraire accru leurs investissements (+5%), qui ont atteint 115 millions d'euros. Enfin, les établissements thermaux ont également accru nettement leurs investissements (+9% à 38 millions d'euros), alors que ceux de thalassothérapie voyaient les leurs reculer (-6% à 31 millions d'euros). Selon Atout France, ce recul s'explique l'arrivée à terme de gros programmes de rénovation.
Au final, les investissements touristiques marchands (hors résidences secondaires) ont atteint 8,388 milliards d'euros. Ce chiffre est en recul de 1% par rapport à 2011, qui avait au contraire connu une forte progression de l'investissement (+9%). Restrictions budgétaires obligent, Atout France estime qu'en 2013, les perspectives d'investissement les plus négatives concerneront les secteurs les plus dépendants des aides publiques, ainsi que ceux des secteurs comptant la plus forte proportion de TPE (très petites entreprises), comme l'hôtellerie indépendante et la restauration. Enfin, les premiers chiffres de 2013, ne laissent guère augurer un redressement du prix des résidences secondaires.
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle