Infrastructures - Les professionnels des travaux publics réclament un "plan de relance"

Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), vient d'appeler le gouvernement à lancer  un "plan de relance" pour faire face à une baisse prévue de 6% des volumes de travaux en 2009. "Si cette baisse a effectivement lieu, ce serait la plus importante depuis 1996", a indiqué la FNTP le 19 novembre.
Après cinq années de croissance ininterrompue, avec une hausse de 8% par an en moyenne et la création de 15.000 emplois nets par an en 2006 et 2007, le volume des travaux devrait baisser de 1,5% en 2008, ce qui ne se s'était plus produit depuis 2002 (-1,2%), a détaillé le président de la FNTP. Le chiffre d'affaires des travaux publics devrait s'établir en 2008 à 42,6 milliards d'euros, soit une augmentation de 5% par rapport à 2007, mais une baisse de 1,5% en euros constants. Les carnets de commande se sont progressivement dégradés pour tomber à 4,6 mois d'activité, à la mi-octobre, contre 5,8 mois un an auparavant. De plus l'opinion des entrepreneurs sur l'activité à court terme, mesurée par une enquête réalisée au coeur de la crise financière, n'a jamais été aussi pessimiste depuis 1996.
Par maîtres d'ouvrage, les prévisions de croissance pour 2009 sont négatives, hormis pour les grands opérateurs (Réseau ferré de France, RATP, Réseau de transport de l'électricité, France Télécom, ports autonomes, sociétés autoroutières...) dont la croissance devrait rester stable. L'an prochain, la commande des collectivités locales adressée aux travaux publics devrait afficher sa plus forte baisse depuis 1996 (-7 % en volume). La commande privée devrait diminuer de 6% et celle provenant de l'Etat de 2%.
Pour permettre un "plan de relance" des travaux publics, la FNTP souhaite la création d'une "agence de financement réunissant l'ensemble des collectivités locales, leur permettant d'emprunter à des conditions sûres et avantageuses".
Patrick Bernasconi a annoncé l'envoi d'une lettre au secrétaire d'Etat au Développement de l'économie numérique, Eric Besson, pour réclamer l'adoption d'un "schéma pluriannuel d'infrastructures" et l'adoption des "procédures d'accélération des projets" tout en réclamant la création d'un secrétariat d'Etat aux Grands Travaux.
La FNTP fonde aussi beaucoup d'espoir sur le Grenelle de l'environnement qui prévoit 97 milliards d'euros de financements uniquement dans le secteur des transports pour la période 2009-2020. "Respecter déjà les engagements du Grenelle, ce serait bien", a affirmé le président de la FNTP qui prévoit de présenter, lors de l'assemblée générale de sa fédération en avril prochain, "10.000 projets" à réaliser en France, dont la moitié par les collectivités locales. Enfin, il a souhaité que des investissements de fonds souverains de pays étrangers puissent être "fléchés" pour financer de "grands projets" d'équipement en France.

A.L. avec AFP

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle