A Limoges, Proximain a réponse à tout

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Haute-Vienne

Jardinage, garde d'enfant, ménage, plomberie..., depuis dix ans, le dispositif Proximain, créé par la ville de Limoges (Haute-Vienne), met en relation des particuliers en demande d'un service à domicile avec des professionnels de ce secteur. Géré par le CCAS, Proximain a déjà reçu plus de 25.000 appels. Et pour la seule année 2007, plus de 800 interventions ont été réalisées.

Un double constat est à l'origine du dispositif Proximain, créé en 1998 par la ville de Limoges (135.000 habitants) : "Avec le développement des services à la personne, il était important de répondre aux besoins de la population - tout en garantissant une vraie qualité du service - et de contribuer à la création d'emplois dans ce secteur", explique Coralie Veyssière, coordinatrice de la plate-forme Proximain. Elle regroupe aujourd'hui soixante-dix prestataires (associations et entreprises artisanales et de services) et couvre près de soixante-dix activités. Pour solliciter la plateforme, il suffit d'appeler le numéro vert dédié (0 800 00 87 87). Au bout du fil, l'une des trois écoutantes prend en compte la demande et, dans les 24 heures, l'association ou l'artisan s'engage à contacter le particulier pour fixer les modalités pratiques de l'intervention. Au-delà de la mise en relation, la plate-forme est aussi une précieuse source d'information sur les services à domicile (avantages associés aux emplois familiaux, tarifs des prestations, statut de l'employeur...).

 

Les prestataires s'engagent à respecter une charte qualité

Les prestataires qui souhaitent intégrer Proximain doivent remplir plusieurs conditions. Ainsi, ceux proposant des interventions auprès de publics fragiles (personnes âgées ou handicapées, enfants de moins de trois ans) doivent être titulaires d'un agrément qualité. Pour leur part, les artisans doivent posséder les qualifications requises et respecter les normes relatives à leur activité. Un comité regroupant des représentants du CCAS, du conseil général, de la Ddass, de la DDTEFP (direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle), de la chambre des métiers et de la chambre de commerce et d'industrie, ainsi qu'une association déjà adhérente, est chargé d'examiner les candidatures. Une fois le prestataire retenu, celui-ci s'engage à respecter une charte qualité.
Pour les adhérents, la participation financière au fonctionnement de Proximain diffère selon la nature du prestataire : celle-ci représente 5% du coût horaire de la main d'œuvre et du déplacement hors taxe pour les  prestations fournies par les artisans ; et une participation horaire de 0,10€, plafonnée à un nombre d'heures prédéterminé pendant lequel l'usager sera considéré comme "nouveau client", pour les associations. "En 2007, la cotisation des adhérents a atteint 6.700 euros", précise Coralie Veyssière. En contrepartie, Proximain veille à la bonne répartition des interventions, afin de permettre à tous les prestataires d'être sollicités de manière régulière : "Une fois la demande du particulier précisée notamment en termes d'activité, de secteur géographique (et de disponibilité), les prestataires sont sélectionnés chacun leur tour."
Le rôle de Proximain se poursuit une fois la prestation réalisée. Un questionnaire est envoyé au particulier à l'issue de chaque intervention. Celui-ci porte à la fois sur la prestation réalisée par le professionnel et sur le service offert par Proximain. La satisfaction semble d'ailleurs au rendez-vous : 93% des usagers se déclarent prêts à faire à nouveau appel à ce service en cas de besoin et la même proportion estime que le recours à ce dispositif a facilité leur démarche.

 

Pascal Clouet / PCA pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Ville de Limoges

Place Léon Betoul
87031 Limoges Cedex

Coralie Veyssière

Coordinatrice de la plate-forme"Proximain"
Haut de page