Économie sociale et solidaire : l'Udes lance son outil de mesure de l'impact social

Valor'ESS : c'est le nom de la plateforme que l'Udes met à la disposition des entreprises de l'économie sociale et solidaire pour les aider à mesurer et valoriser leur impact social.

L'Union nationale des employeurs de l'économie sociale et solidaire (Udes) a lancé le 2 juin l'outil Valor'ESS, plateforme numérique dédiée à la mesure de l'impact social des entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS). "Cette économie des biens communs et du prendre soin, facteur de lien et de cohésion sociale, a fait ses preuves mais doit davantage valoriser ses modèles, faire connaître ses externalités positives, être motrice dans les nouvelles transitions qui s'annoncent", a introduit Hugues Vidor, président de l'Udes, lors d'une visioconférence de présentation. Une diffusion des démarches d'évaluation de l'impact social doit également contribuer à une meilleure reconnaissance de l'ESS par les pouvoirs publics et les investisseurs. Dans le contexte d'une "concurrence accrue avec les acteurs de l'économie classique dans à peu près tous les secteurs", les entreprises de l'ESS doivent apprendre à "se démarquer", a complété Sébastien Darrigrand, directeur général de l'Udes. Et parallèlement à cet enjeu de différenciation vis-à-vis de partenaires et financeurs, les structures de l'ESS peuvent se lancer dans une telle démarche pour mieux piloter leur action, avec donc une perspective plus interne, selon Cécile Leclair, directrice générale de l'Avise.

Pour cela, l'outil de l'Udes propose deux séries d'indicateurs. Proposés dans le cadre d'un questionnaire, des indicateurs de gestion permettent dans un premier temps à l'entreprise de faire le point sur ses pratiques : mission sociale, gouvernance et ressources humaines, modèle économique, etc. Puis des indicateurs d'impact social sont suggérés à partir de 13 grands domaines d'impacts, tels que le développement des savoirs, l'amélioration du bien-être, la santé ou encore l'insertion professionnelle. Pour diffuser très largement cette démarche de mesure de l'impact social, la plateforme est accessible gratuitement pour les entreprises de l'ESS et, au-delà, pour les TPE-PME intéressées. "Quatre régions pilotes ont été identifiées pour mettre en place des formations en direction des entreprises : Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine", a précisé Sébastien Darrigrand. L'Udes s'inscrit par ailleurs dans le programme "Cap impact" porté par l'Avise pour former des "accompagnateurs généralistes" de la mesure d'impact, au sein des incubateurs, des réseaux de l'ESS ou parmi les prestataires du dispositif local d'accompagnement (DLA).

"Mettre à disposition cet outil, c'est aussi démocratiser cette question de la mesure d'impact pour qu'elle soit accessible à l'ensemble des entreprises de l'économie sociale et solidaire", a salué Christophe Itier, haut-commissaire à l'ESS et à l'innovation sociale, en clôture de la visioconférence de lancement. "L'ADN même de l'entreprise de l'ESS est aujourd'hui plus que jamais au centre des attentes des concitoyens, au centre de ce que nous devons construire en cette période de sortie de crise", a-t-il poursuivi. "Mais il ne suffit pas de le décréter, il faut aussi le démontrer", pour le haut-commissaire. Ce dernier appelle ainsi à s'appuyer sur l'évaluation d'impact pour un véritable "changement d'échelle" de l'ESS et plaide pour le développement de "stratégies de filières à impact social et environnemental".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle