Missions locales : les jeunes adultes encore plus inquiets pour leur avenir que l’an dernier

La dernière édition du baromètre de l’Union nationale des missions locales (UNML), publié le 1er juillet 2021, révèle que 42% des jeunes suivis par une mission locale sont inquiets pour leur avenir (1). Ils n’étaient que 33% dans cette situation en juin 2020 selon la même enquête réalisée à la sortie du premier confinement. Les raisons de cette inquiétude n’ont pas varié d’une année sur l’autre : plus des trois quarts des répondants (77,7%) craignent de ne pas trouver d’emploi à cause de la crise, un peu moins de la moitié (43,2%) a perdu confiance en soi et un quart indique que leur projet a échoué.
Alors que les entreprises se lamentent de ne pas trouver de candidats aux offres d’emploi qu’elles diffusent, plus de la moitié des jeunes interrogés par l’UNML (57,9%) indiquent avoir des difficultés à trouver un emploi. C’est d’ailleurs essentiellement pour cela qu’ils poussent la porte d’une mission locale.
L’ennui (45%), les difficultés financières (43,9%, + 10 points par rapport à 2020) et l’isolement (40%) figurent parmi les autres principales difficultés rencontrées par ces jeunes au printemps dernier, dans un contexte de crise sanitaire qui se poursuit. Dans l’ensemble (88%) les jeunes sont satisfaits de leur mission locale, notamment des services mis en œuvre pour poursuivre le suivi à distance. Ils ont cependant souffert du manque d’activités en présentiel (rencontrer d’autres jeunes, participer à des réunions ou des ateliers, aller à la mission locale quand ils le souhaitent, voir le conseiller). Si un peu plus d’un quart (28,5%) ont trouvé un emploi depuis qu’ils sont suivis par une mission locale et moins de 20 % sont entrés en formation, les jeunes citent parmi les trois principaux services dont ils ont bénéficiés grâce à leur mission locale : une aide pour la vie quotidienne (40,7%), une orientation (39,4%) et la découverte d’un ou plusieurs métiers (33,5%).

(1) Du 17 mars au 15 mai 2021, 38.998 jeunes résidant dans l’ensemble des territoires métropolitains ou ultramarins ont répondu à l’enquête de satisfaction. Les trois quarts ont entre 18 et 25 ans.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champ obligatoire

Choix du format