Oasis 21 : favoriser les transitions sociales, environnementales et citoyennes

[MOIS DE L’ESS] Concept novateur, les tiers-lieux participent au développement économique et social des territoires. Inspirer, partager, créer et faire émerger des idées nouvelles, les tiers-lieux se veulent avant tout des lieux de vie et d’échanges. Retour sur l’un d’entre eux : Oasis 21, un projet soutenu par la Banque des Territoires.

Tiers-lieux : agir au service de la cohésion territoriale

Les tiers-lieux sont avant tout un mode de pensée, d’organisation de l’espace et de la communauté dans laquelle ils s’implantent. Lieux multifonctionnels, créatifs et connectés, les tiers-lieux permettent de croiser les activités, les compétences et les services à la population, et viennent ainsi redynamiser une communauté, un quartier, une ville.

Le saviez-vous ?

 

La notion de tiers-lieu, a émergée dans les années 80, et désignait avant tout des espaces de travail, hors du domicile et de l’entreprise, qui accueillent des modes de travail collaboratifs. Ces nouveaux espaces et usages, fortement influencés par le numérique, favorisent l’innovation. Un tiers-lieu peut inclure un espace de coworking, une pépinière, un incubateur, un fablab, des espaces de formation, etc., accompagnés généralement d’espace(s) et services de convivialité.

Le rapport France Tiers-Lieux publié cette année va plus loin. Il distingue 5 caractéristiques  :

  1. Un entrepreneuriat de territoire
  2. Expérimentation et innovation sociale
  3. Coopération et libre contribution
  4. Hybridation d’activités
  5. Ouverture et convivialité

Oasis21 : un réseau de tiers-lieux indépendants

Installé dans le 19ème arrondissement de Paris, au bord du canal de l’Ourcq, Oasis 21 se définit comme un « tiers-lieu coopératif et durable ». Eco-conçu, Oasis2I propose des bureaux partagés et des espaces mutualisés aux acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Dans le cadre d’une gouvernance partagée et participative qui se réunit au sein d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), Oasis 21 fédère un écosystème d’acteurs et de projets de l’économie sociale et solidaire tournés vers les transitions et réunit trois tiers-lieux complémentaires :

  • Volumes Lab : 500 m2 dédié au coworking, au foodlab (cuisine professionnelle partagée) mais aussi un espace pour accélérer la recherche et la formation propices au développement de projets territoriaux ;
  • Oasis21 - La Halle aux Cuirs : 1500 m2 de bureaux partagés, salles de réunions et espace événementiel ;
  • Fab City Hub Paris - Mouzaïa : 1100 m2 d’une ancienne usine reconvertie en bureaux et espaces partagés où se retrouvent des startups mais aussi des collectifs travaillant sur la fabrication numérique, le recyclage, l’urbanisme participatif.

La Banque des Territoires s’est engagée en faveur d’Oasis 21 pour deux raisons : c’est un projet urbain qui permet la reconversion d’un territoire et la réimplantation d’entreprises sur d’anciennes friches industrielles – préservant ainsi l’étalement urbain, et permettant la relocalisation ; c’est un projet humain qui bénéficie aux habitants du quartier.

Linda Reboux, Responsable du pôle Transition Ecologique et Sociale des Territoires, Direction Investissement Cohésion Sociale et Territoriale

Chiffres clés

 

Etat des lieux

  • Alors qu’en 2018 on comptait 1800 tiers-lieux, on en recense désormais 2500 en 2021 
  • On estime entre 500 et 1000 nouveaux tiers-lieux pour fin 2022

Différents domaines au service de la cohésion sociale et territoriale 

  • 45% travaillent sur des problématiques sociales (précarité, citoyenneté, parentalité, etc.)
  • 27% tiennent des activités culturelles 
  • 30% participent à l’inclusion numérique 
  • Près d’un tiers-lieu sur deux a une activité de fabrication locale
  • 81% s’occupent de collecte et tri des déchets et près d’un tiers ont des projets de réemploi, de recyclage ou de réparation d’objets

Des implantations locales source d’emplois

  • 52% des tiers-lieux se situent hors des métropoles 
  • Un tiers des Quartiers Politique de la Ville (QPV) possède un tiers-lieu en son sein ou à moins d’un kilomètre
  • 6000 personnes travaillent au bon fonctionnement des tiers-lieux et permettent à 150 000 personnes de venir y travailler quotidiennement

Source : "Nos territoires en action" - Rapport 2021

L’intelligence collective et l’ancrage local au service du développement des territoires

Dédiée aux organisations de la transition écologique, sociale et citoyenne, la coopérative Oasis 21 ambitionne d’inspirer mais aussi d’impulser des projets à impact positif sur les territoires. Pour cela, elle fait vivre l’ensemble des lieux qu’elle fédère et anime en écosystème.

Création de synergies, partage de valeurs autour de l’ESS, émergence de projets novateurs et de solutions alternatives pour l’économie de demain, Oasis 21 propose des espaces de travail inspirants sur fond de logique coopérative et de mutualisation des moyens. Au-delà des emplois qui seront créés, le tiers-lieu est un endroit de lien social, avec une programmation festive et culturelle qui en fait un endroit de vie pour toutes et tous. 

Engagée dès les prémices du projet, la Banque des Territoires a mobilisé son offre pour soutenir ce projet à fort potentiel pour le territoire du nord-est parisien : de l’ingénierie en amont, puis un prêt subordonné à intérêt participatif qui a permis de consolider les fonds propres de la coopérative, ainsi qu’un prêt de renouvellement urbain pour soutenir le financement du projet sur toute la durée du bail.

 

Localisme, coopération, innovation, cohésion sociale et territoriale, soutien à l’emploi, développement durable et économie circulaire : Oasis 21 est à la croisée des valeurs portées par la Banque des Territoires.

Linda Reboux, Responsable du pôle Transition Ecologique et Sociale des Territoires, Direction Investissement Cohésion Sociale et Territoriale