Localtis

Plan de relance : Jean-Baptiste Djebbari échange avec les vice-présidents "Transports" des régions

Le ministre délégué chargé des transports a réuni ce 23 juillet les vice-présidents "Transports" des régions pour un point d'étape sur la relance très attendue dans un secteur  fortement touché par les conséquences de la crise sanitaire.

Dix jours après la parution de leur tribune dans Le Monde alertant sur la situation des transports publics, et singulièrement du train, les vice-présidents "Transports" des régions ont été réunis ce 23 juillet par le ministre délégué chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari. Au programme, un point d'étape post-crise Covid et la déclinaison du plan de relance dans un secteur qui reste fortement touché par la désaffection des voyageurs.

Services de transport collectif : nouveau point prévu à l'automne

"Les pertes de recettes tarifaires, notamment relatives à l’exploitation des TER, sont suivies avec attention et feront l’objet d’un point d’étape à l’automne quand un bilan consolidé sur la reprise effective de la fréquentation pourra être réalisé, a indiqué le ministère dans un communiqué diffusé ce 24 juillet. L’État et les régions se sont engagés à rechercher ensemble les voies et moyens pour poursuivre la dynamique de développement des services de transport collectif et maintenir leurs capacités d’investissement."
La situation des plateformes aéroportuaires est également "suivie avec vigilance", a aussi souligné le ministère, rappelant que 300 millions d'euros d’avances remboursables viennent d’être adoptés par le Parlement dans le cadre du troisième projet de loi de finances rectificative, afin d’aider au règlement des missions régaliennes de sûreté et de sécurité incombant aux aéroports. "Ce remboursement, différé et sur une longue durée, permettra de ne pas obérer le regain de trésorerie malgré une reprise lente du trafic", estime-t-il.

"Soutien indéfectible" aux lignes aériennes sous obligation de service public

Par ailleurs, le ministre a affirmé suivre "précisément" la remontée en charge des lignes aériennes d’aménagement du territoire qui font l'objet d'accords entre compagnies aériennes et collectivités, avec l’accompagnement de l’État. Le "soutien indéfectible du gouvernement" pour ces lignes sous obligation de service public a ainsi été rappelé.
Alors que les transports doivent être placés "au cœur du projet de relance", Jean-Baptiste Djebbari a rappelé le souhait du gouvernement de "pouvoir poursuivre les travaux de contractualisation avec chaque région concernant les 'petites lignes ferroviaires'". "La pérennisation et modernisation de ces lignes du quotidien, au cœur des territoires, est une des priorités affichées, a-t-il assuré. Les financements seront identifiés dans le cadre de la contractualisation avec l’État."

Mobilité ferroviaire hydrogène : quatre régions engagées

L’appel à manifestation d’intérêt (AMI) "véhicules et transports du futur", visant à soutenir l’émergence de la mobilité ferroviaire hydrogène a aussi été évoqué au cours de la réunion. Quatre régions se sont engagées dans ce projet (Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes), avec un soutien de l’État à hauteur de 22 millions d'euros. "Il est aujourd’hui important que chaque acteur conforte ses engagements, pour que cette filière devienne un véritable fleuron français, a souligné le ministère. Cet AMI constitue une première étape de construction d’une filière industrielle 'hydrogène ferroviaire' robuste, compétitive et adaptée à la diversité des territoires."  
De nouveaux échanges seront organisés à la rentrée.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page